Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Malien Birama Sidibé candidat à la présidence de la Banque africaine de développement

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Loi santé : ce qui va changer

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Serge Atlaoui condamné à mort : La France peut-elle faire pression ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants en Méditerranée, sans stratégie face au drame l'Europe mise en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Émission spéciale : Marseille, le renouveau ?

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : sur les traces du réalisateur Henri Verneuil, réfugié arménien

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Génocide arménien, cent ans après déni et mémoire continuent de se côtoyer

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Léa Drucker

En savoir plus

TECH 24

Numérique : tout pour la musique

En savoir plus

Des archéologues à l'assaut de Stonehenge

Dernière modification : 01/04/2008

Pour la première fois depuis 44 ans, des archéologues ont entamé lundi des fouilles sur le site de Stonehenge, dans l'espoir d'élucider le mystère de cet alignement de pierres érigé entre 3000 et 1600 avant J.-C.

Des archéologues ont entamé lundi de nouvelles fouilles sur le site mégalithique anglais de Stonehenge, les premières depuis plus de 40 ans, dans l'espoir d'élucider le mystère de cet alignement de pierres vieux de cinq milliers d'années.

Pour la première fois depuis 44 ans, des experts ont commencé à fouiller le site classé au patrimoine historique mondial de l'Unesco. Les travaux ont pour but de dater avec précision le "Double Cercle de pierres bleues", la première structure de pierres qui a été construite sur le site.

"Les pierres bleues détiennent la clef qui permet de comprendre l'objet et le sens de Stonehenge", a expliqué Simon Thurley, directeur général d'English Heritage, agence publique chargée de la préservation du site.

Geoffrey Wainwright, président de la Société des archéologues et un des responsables des fouilles, a précisé que les travaux permettront "de dire non seulement pourquoi mais également quand le premier monument de pierres a été érigé".

Les dernières fouilles avaient été menées sur le site en 1964, suivant de nombreuses excavations, mais il ne s'agissait jusqu'alors que de travaux réalisés dans le cadre d'opérations d'entretien et non avec l'objectif spécifique de la recherche, a expliqué David Miles, archéologue en chef.

"Très peu de recherches archéologiques de qualité ont été effectuées à Stonehenge", a estimé David Miles, archéologue en chef d'English Heritage, qualifiant les fouilles d'"incroyablement intéressantes".

"Les gens pourraient croire que nous en savons beaucoup mais il y a en fait beaucoup de choses que nous ne savons pas", a-t-il ajouté.

Stonehenge est un ensemble de structures circulaires concentriques, érigé entre 3.000 et 1.600 avant JC. Il a été découvert que les pierres sont orientées en fonction du coucher et du lever du soleil mais les experts continuent à se demander quel était l'objet de l'alignement.

Certains ont évoqué un temple, d'autres un observatoire astronomique préhistorique. D'autres encore un cimetière secret.

 

Première publication : 01/04/2008

COMMENTAIRE(S)