Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, directeur général de Prudential

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

  • En direct : "Aucune hypothèse écartée pour le crash de l'avion d'Air Algérie" déclare Hollande

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "Il est exclu de retrouver des survivants"

    En savoir plus

  • Cisjordanie : un manifestant palestinien tué par l'armée israélienne

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

Un embryon mi-homme mi-animal a vu le jour

Dernière modification : 02/04/2008

Des scientifiques de Newcastle prétendent avoir réussi à créer un embryon à partir d'ADN humain injecté dans des ovules de vaches, dans le cadre de recherches sur le clonage à des fins thérapeutiques.

 

Les chercheurs de l'université britannique de Newcastle (nord-est de l'Angleterre) ont annoncé avoir créé des embryons hybrides en injectant de l'ADN humain dans des ovules de vache.

  

"Les ovules humains sont très précieux et l'idée a germé que l'on pourrait contourner la pénurie en utilisant des ovules de vaches à la place", a expliqué le professeur John Burn, directeur de l'Institut de génétique humaine de l'université de Newcastle.

  

Ces embryons ont été créés avec de l'ADN prélevé dans des cellules de peau humaine qui a été injecté dans des ovules récupérés dans des ovaires de vaches et dont les éléments génétiques avaient été retirés, a-t-il ajouté, précisant que les embryons avaient survécu jusqu'à trois jours en laboratoire.

  

"Il est illégal et dangereux d'implanter ces cellules dans un être humain, mais elles sont très utiles pour la recherche", a souligné M. Burn.

  

La loi britannique impose que les embryons hybrides soient détruits après quatorze jours.

  

L'Autorité britannique pour la fertilité humaine et l'embryologie (HFEA) avait accordé mi-janvier des licences annuelles de recherche à l'université de Newcastle et au King's College de Londres qui travaille sur des ovules de lapines. La HFEA étudie les demandes de licences au cas par cas.

  

L'Autorité avait donné en septembre 2007 son feu vert à la création d'embryons hybrides, un procédé qui vise à pallier le manque d'ovocytes humains destinés au clonage d'embryons à des fins thérapeutiques.

  

L'équipe scientifique de Newcastle espère atteindre une survie de six jours afin de pouvoir créer des cellules souches qui pourraient être utilisées pour étudier certaines maladies.

  

Une proposition de loi très controversée sur la "Fécondation humaine et l'embryologie", déjà approuvée par la Chambre des Lords (Chambre haute), doit être débattue le mois prochain par la Chambre des Communes.

  

Elle prévoit notamment d'aller plus loin en matière de création d'embryons hybrides ou encore la possibilité de recourir à des "bébés donneurs" pour tenter de sauver la vie d'un frère ou d'une soeur atteint d'une maladie génétique.

Première publication : 02/04/2008

COMMENTAIRE(S)