Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Vol AH 5017 : l'équipage aurait changé de direction à cause de la météo

En savoir plus

TECH 24

Objets : tous connectés !

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Paris fête l'été !

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, directeur général de Prudential

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

  • En direct : cinquante-quatre Français au nombre des victimes du vol Air Algérie

    En savoir plus

  • En images : la zone du crash du vol AH5017 au Mali

    En savoir plus

  • Une manifestation pro-palestinienne prévue samedi à Paris interdite

    En savoir plus

  • Tour de France : Navardauskas décroche une première victoire pour la Lituanie

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "Je n'imagine pas que j'ai perdu mon jeune frère et toute sa famille"

    En savoir plus

  • Un soldat libanais rejoint le Front Al-Nosra

    En savoir plus

  • Quatre Palestiniens tués lors du "Jour de colère" en Cisjordanie

    En savoir plus

  • L’essor du tourisme "100 % halal"

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

Les internautes chinois pour le boycott de Carrefour

Dernière modification : 24/04/2008

Des internautes chinois demandent à leurs concitoyens de boycotter la centaine de magasins Carrefour localisés en Chine à partir du 1er mai. Le distributeur est accusé de "soutenir financièrement le dalaï-lama". (Récit : C. Bruneau)

 
"Les intérêts français sont menacés en Chine". "La mise en garde de Pékin avant les JO". "Les appels au boycott d’entreprises françaises se durcissent". Autant de titres qui font aujourd’hui la une de la presse française.

La Chine reprochait déjà à la France le fiasco de la traversée de la flamme olympique dans Paris, la visite programmée du dalaï-lama et la menace d’un éventuel boycott de la cérémonie d’ouverture que laisse planer Nicolas Sarkozy.  Et voilà maintenant que les athlètes français veulent arborer un badge se prononçant "pour un monde meilleur".

Pour Pékin, c’en est trop. La Chine est un partenaire commercial incontournable et entend bien rappeler son rôle de moteur de la croissance mondiale à ceux qui l’auraient oublié. La réplique chinoise se place donc sur le terrain économique.

Depuis quelques jours, sur Internet, les appels au boycott se multiplient. Des militants anonymes lancent des messages visant les grandes firmes françaises qui soutiendraient la cause sécessionniste tibétaine.

Le distributeur Carrefour, qui est soupçonné de financer le dalaï-lama, a été visé en premier plan par ces appels qui somment les consommateurs de ne pas y aller faire leurs courses. Il ne semblerait pas que le gouvernement chinois y soit impliqué, mais tout au moins cautionne-t-il le mouvement, lorsque l’on sait à quel point Internet est filtré dans le pays. Toute la question est de savoir si ce type de boycott prendra.

Les grands groupes français sont attentifs à la situation, mais jusqu’à présent, ils affirment ne pas en ressentir les effets , même s'il serait légitime de s'en inquiéter.

Première publication : 16/04/2008

COMMENTAIRE(S)