Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Serge Klarsfeld : "Il faut combattre les démagogues, comme Marine le Pen"

En savoir plus

FOCUS

Le Liban, une année sans chef d'État

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

France - Maroc : fin de la discorde ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Fifa : qui succédera à Blatter ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jeannette Bougrab : "Ma mère a réussi à briser cette malédiction de naître femme"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

L'industrie du futur : le plan d'Emmanuel Macron pour moderniser la France

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants en Asie du sud-est : la tragédie des Rohingyas

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Les jihadistes consolident leurs positions en Irak et en Syrie

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Athènes menace de ne pas rembourser le FMI en juin

En savoir plus

Le Pakistan teste un missile balistique longue portée

Dernière modification : 19/04/2008

Le Pakistan a procédé à un premier tir expérimental d'un missile balistique longue portée capable d'emporter une charge nucléaire. Objectif : trouver un équilibre stratégique durable en Asie du Sud, selon le Premier ministre Gilani.

 

ISLAMABAD - L'armée pakistanaise a procédé samedi avec succès au tir expérimental d'un missile balistique susceptible d'emporter une charge nucléaire.

"Le missile Hatf-VI (Shaheen-2) a une portée de 2.000 km et peut emporter des têtes nucléaires ou conventionnelles", précise l'état-major dans un communiqué.

 

Le Premier ministre Yousaf Raza Gilani a observé le tir du missile sol-sol et a félicité les ingénieurs et les scientifiques pour "l'important jalon" accompli dans la quête par le Pakistan d'un équilibre stratégique durable en Asie du Sud, a-t-il dit.

 

Le Pakistan et l'Inde, qui possèdent tous deux l'arme nucléaire, procèdent régulièrement à des essais de missiles en dépit du processus de paix qu'ils ont initié au début de 2004.

 

Les deux voisins s'informent réciproquement au préalable de leurs essais de missiles.

 

Gilani a déclaré que les programmes nucléaire et de missiles bénéficiaient d'un consensus national total et qu'ils seraient poursuivis et renforcés, rapporte l'état-major.

 

"Il a fait savoir que la stratégie pakistanaise de dissuasion minimum crédible était bien en place et constituait une garantie de paix dans la région", dit le communiqué.

 

Gilani a aussi donné l'assurance que les besoins du pays en matière de défense demeureraient une priorité pour le nouveau gouvernement, ajoute-t-il.

 

Le ministre indien des Affaires étrangères Pranab Mukherjee doit se rendre le mois prochain au Pakistan pour discuter du processus de paix entre les deux pays qui se sont livré trois guerres depuis leur indépendance, en 1947, et ont évité de peu une quatrième guerre en 2002.

Première publication : 19/04/2008

COMMENTAIRE(S)