Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Groupe Renault : des résultats record, mais une rémunération en baisse pour son PDG

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nouvel an chinois : une émission de CCTV fait scandale avec un sketch raciste

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Le bitcoin, la monnaie 2.0

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Discours de Ramaphosa: le président sud-africain promet un "fantastique départ"

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Abus Sexuels : des ONG dans la tempête

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

L'après Zuma : Cyril Ramaphosa présente son plan d'action pour le pays

En savoir plus

TECH 24

Corée du Sud : l'innovation en forme olympique

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Infrastructures : les grands travaux de Donald Trump

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Chômage en baisse : la France est-elle sortie de la crise ?

En savoir plus

Le rôle des biocarburants en question à Londres

Dernière modification : 22/04/2008

Le Premier ministre britannique Gordon Brown organise un sommet sur les prix alimentaires, qui doit jeter les bases d'un plan international d'action. Le rôle des biocarburants dans l'inflation des denrées alimentaires doit être évoqué.

Consultez notre dossier spécial sur  une crise alimentaire d'ampleur planétaire.

 
LONDRES - Le gouvernement britannique tentera d'obtenir une modification des objectifs que l'Union européenne s'est fixé concernant les biocarburants si un audit en cours démontre que leur développement attise l'inflation des denrées alimentaires et nuit à l'environnement, a déclaré mardi le Premier ministre, Gordon Brown.

 

Le chef du gouvernement doit s'entretenir dans la journée avec des experts des questions de développement et des représentants de l'agriculture et de la distribution pour travailler sur une réponse à l'augmentation des prix des aliments.

 

Brown, dont le gouvernement a commandé en février un audit de l'impact économique et environnemental des biocarburants, souligne qu'il est nécessaire de "regarder étroitement l'effet des différentes méthodes de production sur les prix des aliments et sur l'environnement et faire en sorte d'être plus sélectifs dans notre soutien (aux biocarburants)".

 

"Si notre audit national montre que nous devons changer notre approche, nous militerons également pour une modification des objectifs de l'UE en matière de biocarburants", ajoute-t-il dans un communiqué.

 

La Commission européenne a réaffirmé lundi son objectif de porter à 10% d'ici 2020 la part des biocarburants dans la consommation totale de carburants.

Ces dernières semaines, une relation est cependant apparue entre le développement des biocarburants et la hausse des prix alimentaires, les terres cultivées consacrées à la production de biocarburants pouvant réduire les superficies consacrées à l'alimentation.

 

La flambée des prix de la nourriture a provoqué des "émeutes de la faim" en Asie ou en Afrique. Dans les pays riches, comme la Grande-Bretagne, elle pèse sur les budgets alimentation des foyers.

Première publication : 22/04/2008

COMMENTAIRE(S)