Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DEMAIN À LA UNE

Une mini tournée africaine pour François Hollande

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

14 juillet : célébrations nationales et centenaire de la Grande Guerre

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Lamberto Zannier, secrétaire général de l'OSCE

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Santé : l'Europe perturbée par des substances toxiques

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Raid Fahmi, ex-ministre irakien des Sciences et Technologies

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Crimes de guerre"

En savoir plus

MODE

La haute couture, de l’art au business

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité : colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la Défense camerounais

En savoir plus

  • Le défilé du 14-Juillet marqué par le centenaire de la Grande Guerre

    En savoir plus

  • Poursuite des raids israéliens à Gaza, les offres de médiation se multiplient

    En savoir plus

  • En images : les meilleurs moments du Mondial

    En savoir plus

  • Scènes de liesse à Berlin, tristesse et violences à Buenos Aires

    En savoir plus

  • À Paris, un rassemblement pro-palestinien entaché de heurts

    En savoir plus

  • La délicate opération de renflouement du Costa Concordia a commencé

    En savoir plus

  • Mondial-2014 : le Français Paul Pogba élu meilleur jeune joueur

    En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

Résultats stables pour Yahoo! au premier trimestre

©

Dernière modification : 23/04/2008

Le numéro 2 mondial de la publicité sur Internet Yahoo! a enregistré des résultats financiers stables au premier trimestre. Le groupe refuse toujours son rachat par le géant Microsoft, si celui-ci ne pas revoit pas son offre à la hausse.

Yahoo!, numéro 2 mondial de la publicité en ligne, a enregistré des résultats stables au 1er trimestre, avec un bénéfice gonflé par le site chinois Alibaba, dont il détenait 40%, et campé sur sur son refus de l'offre de Microsoft, à moins qu'elle ne soit relevée.

   

Le bénéfice net du groupe, cible depuis deux mois et demi d'une offre d'achat non sollicitée du géant des logiciels Microsoft, a atteint 542 millions, dont 401 millions provenant de la plus-value dégagée lors de l'entrée en Bourse d'Alibaba, dont il détenait 40%.

  

Le bénéfice par action hors exceptionnels est ressorti à 11 cents, stable par rapport à celui d'il y a un an, mais supérieur aux attentes des analystes, qui tablaient sur 9 cents.

  

"Ces résultats sont d'autant plus remarquables compte tenu de l'environnement économique et l'incertitude entourant l'offre de Microsoft", a estimé son PDG Jerry Yang lors d'une conférence devant des analystes.

  

Il a aussi déclaré que la direction du groupe restait fermement convaincue que l'offre de Microsoft "sous-évalue" le groupe, mais laissé entendre qu'il pourrait accepter une offre relevée. "Notre conseil d'administration reste ouvert à toutes les alternatives, y compris une vente à Microsoft," a déclaré M. Yang, mais "il n'acceptera pas un accord qui ne reconnaît pas la pleine valeur du groupe".

  

Lors d'une visite au Maroc mardi, le PDG de Microsoft Steve Ballmer a lui redit sa détermination à acquérir le groupe internet, déclarant que Microsoft "pense pouvoir accélérer sa stratégie en rachetant Yahoo! et paiera ce qui est raisonnable".

 

Yahoo! a réussi pendant le trimestre a accroître son chiffre d'affaires de 9% à 1,81 milliard, avec un chiffre d'affaires hors TAC (commissions reversées aux sites partenaires) en hausse de 14,2% à 1,35 milliard, un peu supérieur au 1,32 milliard attendu par les marchés.

 

Ces performances montrent cependant qu'il croît moins vite que le marché global de la publicité en ligne et perd donc des parts de marché, notamment face à son rival Google dont les résultats s'envolent.

 

Selon le cabinet eMarketer, Google encaissera cette année 30,8% des dépenses publicitaires en ligne réalisées aux Etats-Unis, contre 14% pour Yahoo! (qui perd encore 2 points), 6,7% pour MSN (Microsoft) et 5,8% pour AOL.

  

Autre point noir, Yahoo! a aussi vu chuter de 28% son bénéfice opérationnel, à 121 millions, grevé par une forte hausse des coûts, dont une charge de 14 millions dues aux dépenses engagées pour résister à l'offre de Microsoft.

  

Par région, Yahoo! a amélioré ses ventes aux Etats-Unis, où le chiffre d'affaires a bondi de 19% à 1,3 milliard, mais son bénéfice opérationnel a baissé de 8% à 315 millions.

  

A l'international, en revanche le chiffre d'affaires a chuté de 11%, à 571 millions, et le bénéfice opérationnel a diminué de 1%, à 118 millions.

  

Les résultats dévoilés par Yahoo! ne donnent pas de raison particulière à Microsoft de relever son offre, mais il pourrait finalement décider de le faire, selon des analystes.

 

"Microsoft va revenir et relever son offre un petit peu, et Yahoo!, s'ils sont malins, accepteront", a prédit Matt Rosoff, analyste chez Directions on Microsoft.

 

Le 5 avril, Microsoft a laissé trois semaines à la direction de Yahoo! pour se décider, menaçant en cas de refus non seulement de s'adresser directement aux actionnaires, mais aussi de baisser le prix qu'il propose. Cet ultimatum expirera vendredi soir.

 

Le prix offert par Microsoft, pour partie en cash et pour partie en actions, s'élève (au cours actuel de Microsoft) à environ 42 milliards de dollars.

 

Première publication : 23/04/2008

Comments

COMMENTAIRE(S)