Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

L'Argentine poussée vers le défaut de paiement

En savoir plus

SUR LE NET

Chine : de faux profils Twitter démasqués

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les cachotteries de Poutine et Merkel"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Les défis diplomatiques de John Kerry

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Gaza : l'espoir de trêve évanoui ?

En savoir plus

DÉBAT

Virus Ebola en Afrique de l'Ouest : comment vaincre cette épidémie sans précédent ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Se battre pour les cendres pour étouffer la braise"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les peoples et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

FOCUS

États-Unis : les prisons californiennes surpeuplées

En savoir plus

  • L'armée ukrainienne suspend son offensive dans l'Est

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Ebola : état d'urgence au Sierra Leone, l'inquiétude grandit dans le monde

    En savoir plus

  • Karim Wade, le fils de l'ex-président, jugé à Dakar pour "enrichissement illicite"

    En savoir plus

  • Mort de Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de François Hollande

    En savoir plus

  • BNP Paribas subit une perte record après l'amende américaine

    En savoir plus

  • L'Argentine de nouveau en défaut de paiement

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • Glissement de terrain meurtrier dans l'ouest de l'Inde

    En savoir plus

  • "Accuser la Serbie du déclenchement de la guerre est absurde"

    En savoir plus

  • Les deux derniers plus hauts responsables khmers rouges jugés pour génocide

    En savoir plus

  • Journée sanglante à Gaza en dépit d’une courte trêve humanitaire

    En savoir plus

  • Otages : la France, premier banquier des djihadistes d’Al-Qaïda

    En savoir plus

  • Moscou répond aux sanctions en menaçant l’UE et les États-Unis

    En savoir plus

  • En Chine, un scandale alimentaire chasse l’autre

    En savoir plus

  • Lille s'impose à Zurich et entrevoit la qualification pour les barrages

    En savoir plus

  • Nigeria : nouvel attentat-suicide perpétré par une femme à Kano

    En savoir plus

Google Brésil livre des fichiers de pédophiles présumés

Dernière modification : 24/04/2008

La filiale de Google au Brésil a finalement accepté de remettre aux autorités brésiliennes plus de 3.000 fichiers de pédophiles présumés, utilisateurs de son site de réseau social Orkut, qui compte 27 millions d'adeptes dans le pays.

La filiale brésilienne de Google a livré mercredi à une commission d'enquête du Sénat brésilien plus de 3.000 fichiers de pédophiles présumés utilisateurs de son site de mises en relation Orkut.


La remise de ces fichiers survient après que les autorités brésiliennes eurent menacé Google de fermeture et de lourdes amendes accusant Orkut d'encourager la violence, la pornographie et la pédophilie dans certains de ses sites.


"C'est la première fois que Google accepte d'ouvrir les fichiers" de ses sites internet, s'est félicité mercredi le rapporteur de la Commission d'enquête sur la pédophilie, le sénateur Demostenes Torres.


"Au cours des deux dernières années 56.000 dénonciations de cas de pédophilie, dont 80% sur Orkut, ont été enregistrées", mais elles n'ont pu faire l'objet d'une enquête, a-t-il souligné.


M. Torres a annnoncé la tenue prochaine d'une réunion entre la police et le ministère public, les responsables de Google et les représentants de la commission d'enquête pour tenter de parvenir à un accord avec Google qui permette de resserrer l'étau sur les pédophiles.


"Si nous y arrivons ce sera un coup très dur contre les pédophiles", a estimé M. Torres.

Depuis 2006, le ministère public fédéral de Sao Paulo demande à Google/ Brésil d'éliminer du site d'Orkut - dont Google Inc est propriétaire - tout ce qui encourage le racisme et la discrimination et véhicule de la pornographie et de la pédophilie.


Google, dont l'Amérique latine est la région où le moteur de recherche enregistre sa meilleure progression pour 2007, s'était engagé en mai 2006, à retirer d'Orkut les contenus faisant l'apologie de tels délits et à remettre à la justice brésilienne les données de leurs utilisateurs, mais n'en avait encore rien fait.


Orkut compte quelque 50 millions d'utilisateurs dans le monde, dont 27 millions au Brésil, où elle a été implantée en 2005 et fait fureur parmi les jeunes.
 

Première publication : 24/04/2008

COMMENTAIRE(S)