Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Qu'achètent les Etats-Unis en Afghanistan?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Code du travail : le dernier round

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Fou ou terroriste?"

En savoir plus

LE DÉBAT

Macron : 100 jours à l'Élysée, entre couacs et mesures impopulaires, déjà le désamour ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Macron : 100 jours à l'Élysée, entre couacs et mesures impopulaires, déjà le désamour ? (partie 1)

En savoir plus

FOCUS

Cameroun : les humanitaires face aux pénuries alimentaires dans les camps de réfugiés

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Il s'appelait Julian Cadman"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

"Areva quitte la Bourse de Paris"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Dans le cartable d'Emmanuel Macron"

En savoir plus

Israël assure ne plus espionner les Etats-Unis

Dernière modification : 24/04/2008

Suite à l'arrestation de Ben-Ami Kadish, ressortissant américain accusé d'espionnage, le ministère des Affaires étrangères israélien a affirmé que son pays ne surveillait plus les Etats-Unis depuis plus de 20 ans. (Récit : H. Meddeb)

Israël ne mène plus aucune activité d'espionnage aux Etats-Unis depuis 1985, a affirmé mercredi le ministère israélien des Affaires étrangères après la mise au jour d'une nouvelle affaire d'espionnage aux Etats-Unis.
   
"Les événements remontent au début des années 80. Depuis 1985, il y a des consignes claires des Premier ministres de ne pas mener d'activités de ce genre. Les relations entre les Etats-Unis et Israël sont depuis toujours basées sur une véritable amitié et la convergence des valeurs et des intérêts", a déclaré à l'AFP Arieh Mekel, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères.
   
La justice américaine et le FBI ont révélé mardi que Ben-Ami Kadish, un ressortissant américain, avait été accusé d'avoir transmis entre 1979 et 1985 des documents relatifs à la défense nationale des Etats-Unis au gouvernement d'Israël et d'avoir agi en tant qu'agent d'Israël.
   
Cette affaire serait liée, selon la justice américaine, au scandale d'un autre espion juif américain, Jonathan Pollard, condamné à la prison à perpétuité pour avoir fourni à Israël entre mai 1984 et novembre 1985, des milliers de documents secrets sur les activités d'espionnage des Etats-Unis.
 

Première publication : 24/04/2008

COMMENTAIRE(S)