Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Cyril Hanouna à nouveau dans le viseur du CSA

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : Naomi Campbell sur la Croisette, pour la bonne cause

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mise à mort du cerf sacré" : Cannes plonge dans le drame

En savoir plus

FOCUS

Les "virus guérisseurs", un espoir dans la lutte contre les "superbactéries"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump à Jérusalem : beaucoup d'attente"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La Grèce et ses créanciers proches d'un accord

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Législatives : la campagne commence"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : Vincent Lindon vers un 2nd prix d'interprétation ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : Jeremy Renner, un homme d'action sur la Croisette

En savoir plus

L'ambassadeur libyen soulève l'indignation des Occidentaux

Dernière modification : 24/04/2008

Au Conseil de sécurité des Nations unies, l'ambassadeur libyen a comparé la situation de Gaza à l’Holocauste. Les ambassadeurs occidentaux ont quitté la séance en signe de protestation.

Les ambassadeurs occidentaux ont quitté mercredi la salle du Conseil de sécurité des Nations unies pour protester    contre la comparaison établie
par le représentant de la Libye entre le sort des Palestiniens
et l'holocauste.

 

"L'ambassadeur libyen (ndlr, Giadalla Ettalhi) a comparé la
situation à Gaza à l'holocauste nazi. Les ambassadeurs
occidentaux se sont alors levés et ont quitté la salle en guise
de protestation", a déclaré un diplomate occidental qui a
assisté à la scène.

 

L'incident s'est produit pendant une séance consacrée à un
projet de résolution proposé par la Libye sur la situation
humanitaire dans la bande de Gaza.

 

"Un certain nombre de membres du Conseil de sécurité ont été
consternés par l'approche de la Libye et ne pensent pas que de
tels propos contribuent à faire avancer le processus de paix", a
dit Karen Pierce, de la délégation britannique.

Première publication : 24/04/2008

COMMENTAIRE(S)