Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tanzanie : le pouvoir s'attaque aux blogueurs

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Fièvre de lassa, le Nigeria lutte contre une épidémie sans précédent

En savoir plus

LE DÉBAT

"Le nouvel antisémitisme" : un manifeste à charge ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Marie-Claude Pietragalla et Julien Derouault : un nouveau pas de deux dans "Lorenzaccio"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Ce n'est pas le moment de fantasmer sur le dégel intercoréen"

En savoir plus

L’invité du jour

"La plupart du temps, les bibliothèques ne sont pas là où les gens ont le plus besoin d’elles"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Grève chez Air France : l'arme du référendum

En savoir plus

FOCUS

RDC : le fléau des enlèvements d'enfants contre rançon

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Amical mais critique, Emmanuel Macron séduit le Congrès"

En savoir plus

L'ONU va couper sa distribution de nourriture à Gaza

Dernière modification : 05/05/2008

L'ONU a dû interrompre ses distributions de vivres dans la bande de Gaza, par manque de carburant. Israël a cessé ses livraisons d'essence depuis une attaque palestinienne qui a coûté la vie à deux soldats, le 9 avril. (Récit : M.Kerfriden)

L'ONU a interrompu jeudi en fin d'après-midi ses distributions de nourriture dans la bande de Gaza après l'épuisement de ses stocks de carburants, a annoncé à l'AFP un porte-parole de l'Agence pour les réfugiés palestiniens (Unrwa).
   
"Nous venons de cesser la distribution de toutes les aides alimentaires à 650.000 réfugiés palestiniens dans la bande de Gaza en raison du manque de carburants dans les réserves de l'agence", a indiqué Adnane Abou Hasna.
   
"L'Unrwa a également cessé le transport des écoliers et des étudiants ainsi que les déplacements de responsables dans la bande de Gaza", a-t-il encore dit.
   
"Les contacts (avec le gouvernement israélien) se poursuivent mais nous n'avons reçu aucun litre de carburant de la part d'Israël', a précisé M. Hasna.
   
Israël a immédiatement rejeté la responsabilité de la situation sur le mouvement islamiste Hamas. "Ils n'ont qu'à s'adresser au Hamas et exiger d'obtenir de l'essence sur le million de litres stockés côté palestinien de la frontière", a affirmé à l'AFP Arieh Mekel, le porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères.
   
"Nous avons bien essayé aujourd'hui de transférer directement de l'essence à l'Unrwa mais une manifestation d'agriculteurs soutenue par le Hamas a empêché que cela se fasse", a-t-il ajouté.
   
Israël a cessé ses approvisionnements d'essence à la bande de Gaza après une attaque palestinienne, le 9 avril, contre le terminal de Nahal Oz, le seul point de passage pour les carburants entre la bande de Gaza et Israël.
   
Par ailleurs, les Israéliens arguent qu'ils ne peuvent pas transférer de l'essence ou du diesel à Gaza car les réservoirs du côté palestinien du terminal sont pleins en raison du refus de l'Association palestinienne pétrolière de venir collecter le carburant.
   
Cette dernière proteste contre l'approvisionnement insuffisant en carburant par Israël, qui a fortement réduit les quantités envoyés à Gaza.

Première publication : 24/04/2008

COMMENTAIRE(S)