Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Teddy Riner : "Je suis allé chercher ma deuxième médaille d’or avec les tripes"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Rio c'est parti, Lille c'est fini !

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Mort d'Adama Traore : la troisième autopsie n'aura pas lieu

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Burkini : le Conseil d'état tranche, le débat politique continue

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

L'offensive turque en Syrie - Arrêté anti-burkini suspendu

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Les secrets de l'Hôtel des Invalides

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Fiscalité, épargne, travail : les promesses économiques du candidat Sarkozy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Le patriotisme économique prôné par Montebourg peut-il fonctionner ?

En savoir plus

FOCUS

Présidentielle au Gabon : bataille électorale à Port-Gentil

En savoir plus

Proposition de compromis pour la Serbie

Dernière modification : 27/04/2008

La Belgique et les Pays-Bas ont proposé à leurs partenaires européens un compromis qui pourrait déboucher en juin sur un accord d'association avec la Serbie.

Les Pays-Bas et la Belgique ont proposé à leurs partenaires de l'Union européenne un compromis aux termes duquel le bloc pourrait signer en juin un accord d'association avec la Serbie, a annoncé dimanche le ministère belge des Affaires étrangères.

 

La proposition des deux pays a été adressée à la présidence de l'UE, a-t-il ajouté, notant que les ministres européens des Affaires étrangères doivent discuter de la Serbie lors d'une réunion mardi à Luxembourg. La plupart des pays de l'UE souhaitent signer dès maintenant avec la Serbie un Accord de stabilisation et d'association, antichambre d'une éventuelle adhésion, mais les Pays-Bas et la Belgique ont longtemps estimé qu'un Asa ne pouvait être signé tant que Belgrade ne se montre pas plus coopératif avec le Tribunal pénal international chargé de juger les crimes de guerre dans l'ex-Yougoslavie.

 

Le porte-parole belge a déclaré qu'aux termes du compromis, tout accord signé n'entrerait en vigueur qu'une fois que le tribunal de La Haye se serait déclaré satisfait de la coopération de la Serbie.

Première publication : 27/04/2008

COMMENTAIRE(S)