Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Évasion fiscale : "En 3 ans, les États ont pu récupérer 37 milliards d'euros"

En savoir plus

FOCUS

Mexique : les déplacés de la guerre des cartels

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Hugh Jackman dans "Chappie" : enfin un rôle de méchant!

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

Départementales : l'UMP et le PS vent debout contre le FN

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "La situation s'est beaucoup améliorée"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Netanyahou divise à Washington

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Irak : les enfants soldats de l'EI

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le président tchadien promet "d'anéantir boko haram"

En savoir plus

FACE À FACE

Hollande : pas de "solution magique" contre le chômage

En savoir plus

Les juges rétablis dans leurs fonctions le 12 mai

Dernière modification : 04/05/2008

Les juges retrouveront leurs fonctions le 12 mai, selon le leader de la Ligue musulmane pakistanaise Nawaz Sharif (photo). Ils devraient être amenés à juger de la légalité de la réélection de Pervez Musharraf, qui les avait limogés.

Les juges évincés en 2007 par le président du Pakistan Pervez Musharraf parce que certains auraient pu juger illégale sa réélection seront réinstallés dans leurs fonctions le 12 mai, a annoncé vendredi Nawaz Sharif, leader d'un des piliers du nouveau gouvernement.
   
Si ces juges, en particulier ceux de la Cour suprême, qui s'apprêtaient à juger de la légalité de la réélection de M. Musharraf le 6 octobre dans un scrutin contesté, sont réinstallés dans leurs fonctions, ils pourraient alors de nouveau statuer sur la légalité du nouveau mandat du chef de l'Etat.
   
"Si Dieu le veut, tous les juges déposés seront réinstallés le 12 mai", a déclaré au cours d'une conférence de presse à Lahore (est) l'ancien Premier ministre qui dirige le deuxième parti de la coalition gouvernementale issue de l'ex-opposition à M. Musharraf, laquelle a remporté massivement les législatives du 18 février.

Première publication : 02/05/2008

COMMENTAIRE(S)