Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Grèce, la victoire de Syriza doit-elle inquiéter les Européens ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Union Africaine, est-ce vraiment une union ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande, le "Hitler" d'Al Watan Al An

En savoir plus

REPORTERS

Syrie : Kobané, la reconquête

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Lutte contre Boko Haram : des bombardements tchadiens au Nigeria

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Manifestations anti-MINUSMA : l'ONU ouvre une enquête

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le Who's who du procès Bettencourt

En savoir plus

TECH 24

Des technologies pour aider les malvoyants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Guillaume de Tonquédec, acteur chouchou des français

En savoir plus

Les juges rétablis dans leurs fonctions le 12 mai

Dernière modification : 04/05/2008

Les juges retrouveront leurs fonctions le 12 mai, selon le leader de la Ligue musulmane pakistanaise Nawaz Sharif (photo). Ils devraient être amenés à juger de la légalité de la réélection de Pervez Musharraf, qui les avait limogés.

Les juges évincés en 2007 par le président du Pakistan Pervez Musharraf parce que certains auraient pu juger illégale sa réélection seront réinstallés dans leurs fonctions le 12 mai, a annoncé vendredi Nawaz Sharif, leader d'un des piliers du nouveau gouvernement.
   
Si ces juges, en particulier ceux de la Cour suprême, qui s'apprêtaient à juger de la légalité de la réélection de M. Musharraf le 6 octobre dans un scrutin contesté, sont réinstallés dans leurs fonctions, ils pourraient alors de nouveau statuer sur la légalité du nouveau mandat du chef de l'Etat.
   
"Si Dieu le veut, tous les juges déposés seront réinstallés le 12 mai", a déclaré au cours d'une conférence de presse à Lahore (est) l'ancien Premier ministre qui dirige le deuxième parti de la coalition gouvernementale issue de l'ex-opposition à M. Musharraf, laquelle a remporté massivement les législatives du 18 février.

Première publication : 02/05/2008

COMMENTAIRE(S)