Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Les sociétés militaires privées russes : le bras armé caché du Kremlin

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Mode : les tendances de l’été

En savoir plus

DÉBAT

Turquie : l'offensive contre l'EI et le PKK s'intensifie

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump, son avocat et le viol conjugal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Slogans"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Crise grecque : Varoufakis préparait un "plan B"

En savoir plus

DÉBAT

Raids turcs en Irak et en Syrie : l'offensive contre l'OEI et le PKK s'intensifie (Partie 2)

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Reims : emballement autour d'une agression

En savoir plus

FOCUS

Les stigmates de manifestations "anti-Charlie" toujours visibles dans le sud du Niger

En savoir plus

Bill Gates voit l'avenir de Microsoft sans Yahoo!

Dernière modification : 07/05/2008

Le fondateur de Microsoft assure que le géant du logiciel doit "suivre une voie indépendante", laissant Yahoo! seul face à des actionnaires très remontés qu'un accord n'ait pas été trouvé.

Le feuilleton des négociations entre Microsoft et Yahoo ! a mercredi connu un nouvel épisode avec l’irruption de Bill Gates dans les débats. « Nous avons beaucoup investi dans les pourparlers avec Yahoo ! et notre conclusion est qu’il convient pour nous de suivre une voie indépendante », a expliqué le fondateur du géant américain des logiciels.

 

Une déclaration qui semble venir en réponse à l’entretien que Jerry Yang, co-fondateur de Yahoo !, a donné au Financial Times et dans lequel il précise que son groupe « était ouvert à la reprise des négociations » avec Microsoft.

 

Samedi 3 mai, les responsables du portail internet avaient rejeté l’offre de rachat de Microsoft qui s’élevait à 47,5 milliards de dollars. Le numéro un du logiciel avait pourtant relevé le montant initial de 5 milliards fixant ainsi le prix d’achat par action à 33 dollars. Les analystes jugeaient l’offre généreuse mais Jerry Yang n’a pas voulu descendre sous les 37 dollars par action.

 

Suite à cet échec, le cours en bourse de Yahoo ! avait chuté, lundi 5 mai, de 13,25% avant de remonter de 6% le lendemain. « Il y a encore une chance que Microsoft achète la société », a estimé sur France 24 Franck Niedecorn, chef du service innovation au quotidien économique Les Echos. Cette perspective expliquerait le regain d’optimisme de Wall Street.

 

Les principaux actionnaires du portail internet et numéro 2 de la publicité en ligne, sont, en effet, mécontent du refus des dirigeants de Yahoo ! de vendre la société. Parmi eux, Darren Chervitz, codirigeant de Jacob Internet Funf, qui détient 150 000 actions Yahoo !.

Il a déclaré à la presse : « Je ne pense pas que Jerry Yang, comme fondateur, émotionnellement attaché au groupe, cherchait vraiment mon meilleur intérêt d’actionnaire ».

 

Une réunion pour réélire les dirigeants à leur poste est prévu pour le 2 juillet. « Yahoo ! doit lancer une stratégie qui prouve que son action vaut 37 dollars », résume Charlene Li, analyste du cabinet Forrester.

 

Ce mariage avorté pourrait bénéficier à Google, qui voit s’éloigner l’émergence d’un concurrent potentiel.

Première publication : 07/05/2008

COMMENTAIRE(S)