Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Amis Britanniques, vous nous manquez déjà. Ou pas"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Daily Mail traite le Brexit par-dessus la jambe

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Richard Ferrand : "Les amours tardifs sont rarement désintéressés"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Louis Aliot : "Macron enfile des perles depuis le début de la campagne"

En savoir plus

FOCUS

Trois ans après l'annexion, un pont entre la Russie et la Crimée cher à Vladimir Poutine

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Fellag : 60 ans d’histoire de l’Algérie revisités avec humour et tendresse

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le Brexit, début de l'implosion du Royaume-Uni ?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le Qatar va investir 5 milliards de livres au Royaume-Uni

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le mystère Fillon"

En savoir plus

Microsoft intéressé par le rachat de Facebook

Dernière modification : 10/05/2008

Le géant du logiciel Microsoft a récemment pris contact avec le site de socialisation Facebook pour savoir s'il accepterait de vendre la totalité du groupe, selon le Wall Street Journal daté du 7 mai.

Microsoft tâte le terrain chez le site communautaire Facebook en vue d'un éventuel rachat en totalité après avoir retiré son offre d'achat sur le portail internet Yahoo, rapporte mercredi le Wall Street Journal.
 

C'est le site internet All Things Digital, propriété de Dow Jones, l'éditeur du Wall Street Journal, qui a le premier fait
état de cette approche.


Le WSJ écrit que les banquiers de Microsoft ont émis des "signaux subtils" en direction de Facebook pour voir si une
offre sur la totalité du capital serait envisageable.

 
Brandee Barker, porte-parole de Facebook, s'est abstenue de tout commentaire. Microsoft n'était pas disponible dans
l'immédiat.

  
En octobre dernier, Microsoft a pris une participation minoritaire dans Facebook, déboursant à l'époque 240 millions de
dollars et valorisant ainsi le site à 15 milliards de dollars.

  
Citant une source anonyme, le WSJ ajoute qu'il n'y pas de discussions suivies entre les deux entités.

  
Facebook, créé en 2004 par l'étudiant de Harvard Mark Zuckerberg, est devenu l'une des valeurs sûres de l'internet en
raison de sa croissance rapide et de la loyauté de ses usagers. Facebook revendique plus de 70 millions d'inscrits actifs.

   
Zuckerberg pour l'instant s'est montré rétif à toute idée de vendre Facebook, préférant s'orienter vers une introduction en
Bourse.

Première publication : 08/05/2008

COMMENTAIRE(S)