Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DANS LA PRESSE

"Play it again, Cristiano Ronaldo"

En savoir plus

Le revirement de Donald Trump sur la question des enfants migrants séparés de leurs parents

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Taxes américaines sur l'acier : les mesures de rétorsion de l'UE entreront en vigueur le 22 juin

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ethiopie-Erythrée, une délégation érythréenne ira bientôt à Addis-Abeba

En savoir plus

FOCUS

Japon : l'immigration dans un pays "sans réfugiés"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"A genoux les gars" : une comédie crue et féministe sur le désir et l’interdit

En savoir plus

L’invité du jour

Benoit Cohen : "La double peine pour les migrants, c’est de subir le rejet avant même d’être arrivés"

En savoir plus

FACE À FACE

Conseil franco-allemand : le temps des concessions ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Stoltenberg : "Le sommet de l'Otan permettra de montrer l'unité transatlantique"

En savoir plus

Prise de fonction de Poutine Premier ministre

Dernière modification : 08/05/2008

Au lendemain de la cérémonie d'investiture de Dmitri Medvedev en qualité de président russe, Vladimir Poutine doit recevoir la confiance du Parlement, dans le cadre de sa prise de fonction en tant que Premier ministre. Ecoutez V. Poutine.

Vladimir Poutine, ex-président et futur Premier ministre russe, a promis de stimuler la production de pétrole du pays en abaissant les impôts et de dompter l'inflation, lors d'un discours de politique générale jeudi.

"L'heure est venue de prendre la décision de baisser les impôts dans ce secteur de l'économie afin de stimuler la hausse de l'extraction et du raffinage du pétrole", a-t-il dit devant la Douma (chambre basse du Parlement) qui doit se prononcer sur sa candidature au poste de Premier ministre.

Les impôts devront également être baissés dans d'autres secteurs comme la construction et l'éducation, a poursuivi M. Poutine, soulignant que cela était nécessaire pour "stimuler le développement économique du pays".

Il a également fixé comme objectif "de ramener l'inflation sous les 10% dans les années à venir", alors qu'elle s'est établie à 11,9% l'an dernier et qu'elle évolue actuellement à un rythme annuel de plus de 14% et figure au premier rang des préoccupations des Russes.

Les standards de qualité de la vie vont s'améliorer dans le pays, a promis M. Poutine: "Nous pouvons et devons devenir un leader mondial dans les principaux indicateurs de niveau de vie au cours des 10 à 15 prochaines années", a-t-il dit, évoquant en particulier les salaires, la sécurité sociale, l'éducation et la santé, l'espérance de vie, l'environnement et le logement.

L'ancien président a par ailleurs appelé à "renforcer la liberté d'entreprise" dans le pays et s'est dit "certain que la Russie devrait devenir l'un des principaux centres financiers du monde".

Dmitri Medvedev lui a succédé mercredi en tant que président de Russie et a immédiatement confirmé qu'il entendait faire de Vladimir Poutine son Premier ministre.

L'approbation de sa candidature par la Douma ne fait guère de doute, l'assemblée étant contrôlée aux deux-tiers par le parti au pouvoir Russie unie que préside M. Poutine.
   

Première publication : 08/05/2008