Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : la victime d'une profession exploitée à ses risques et périls

En savoir plus

  • Le convoi russe atteint Lougansk malgré les protestations occidentales

    En savoir plus

  • Ahmet Davutoglu, l'homme qui ne fait aucune ombre à Erdogan

    En savoir plus

  • Un nouveau gouvernement de large ouverture formé en Centrafrique

    En savoir plus

  • Doublé historique des Français au 100 m libre, Manaudou décroche l'or

    En savoir plus

  • Irak : près de 70 morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le Hamas exécute des "collaborateurs" présumés d'Israël à Gaza

    En savoir plus

  • Yémen : "Si la transition est abandonnée, alors le pays se disloquera"

    En savoir plus

  • Le "convoi humanitaire" russe est passé en territoire ukrainien

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les victimes malaisiennes rapatriées à Kuala Lumpur

    En savoir plus

Chavez aurait tenté d'armer les FARC via le Bélarus

Dernière modification : 11/05/2008

Selon un e-mail saisi dans l'ordinateur du numéro 2 des FARC, Raul Reyes, et récupéré par le quotidien espagnol El Pais, Hugo Chavez aurait envisagé avec les autorités bélarusses d'envoyer des armes aux FARC. (Récit J. Fanciulli)

Le président vénézuélien Hugo Chavez aurait tenté d'armer la guérilla colombienne des Farc à travers le Bélarus, selon le journal espagnol El Pais de samedi, qui assure avoir eu accès à des documents saisis dans l'ordinateur du numéro deux des Farc, Raul Reyes.

Dans un courrier électronique daté du 8 février, saisi dans l'ordinateur de Reyes, tué lors d'un raid de l'armée colombienne en mars, un dirigeant de la guérilla, Ivan Marquez, explique que le secrétariat d'Hugo Chavez a envisagé avec les autorités bélarusses la possibilité d'envoyer des armes aux FARC, écrit El Pais.

Dans ce message, partiellement codé, est évoqué "l'ami du Bélarus", qui serait, selon El Pais, Victor Sheiman, secrétaire du Conseil de sécurité du Bélarus et proche du président Alexandre Loukachenko.

El Pais affirme que d'autres canaux d'approvisionnement en armement, notamment pour des missiles sol-air, sont évoqués dans ces documents, dont un contact avec des "trafiquants australiens".

Le quotidien de centre-gauche avait affirmé en décembre que le Venezuela était devenu un "sanctuaire" pour les FARC, dont il protègerait plusieurs camps sur son propre territoire, une information démentie par Caracas.

El Pais précise samedi que son article est le premier d'une série qu'il doit publier sur cette question.

Vendredi, le Wall Street Journal avait indiqué que les services de renseignement américains étaient convaincus que des données informatiques saisies révélant des liens entre Hugo Chavez et la guérilla des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc, marxistes) étaient authentiques.

"C'est un mensonge", s'est défendu M. Chavez, en rejetant une affirmation du président américain George W. Bush, accusant Caracas d'avoir collaboré et accordé refuge à des unités des FARC sur son territoire.

"Nous ne reconnaissons la validité d'aucun de ces documents. Ce sont des faux brandis pour discréditer le gouvernement vénézuélien", avait affirmé cette semaine l'ambassadeur vénézuélien aux Etats-Unis, Bernardo Alvarez.
 

Première publication : 11/05/2008

COMMENTAIRE(S)