Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

TECH 24

Giroptic : la start-up lilloise star de Kickstarter déjà GoPro killer ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence sociale : le gouvernement mise sur l'apprentissage

En savoir plus

  • Netanyahou déterminé à "frapper les terroristes" à Gaza

    En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

  • Cynk, l’entreprise fantôme qui valait quatre milliards

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Vidéo : le sélectionneur du Niger Gernot Rohr livre sa vision du Mondial

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Nemmouche accepte d'être extradé vers la Belgique

    En savoir plus

  • Les forces kurdes revendiquent la prise de deux champs pétroliers

    En savoir plus

  • Le FC Barcelone casse sa tirelire pour s’offrir le controversé Luis Suarez

    En savoir plus

  • À Kaboul, Kerry plaide pour un audit des résultats de la présidentielle

    En savoir plus

  • Vidéo : à Gaza, entre pénuries et guerre psychologique

    En savoir plus

  • La fillette américaine, "guérie" du sida, est toujours séropositive

    En savoir plus

  • En images : une station service israélienne touchée par une roquette

    En savoir plus

Perquisition à la mairie de Jérusalem dans l'affaire Olmert

©

Dernière modification : 13/05/2008

Le Premier ministre Ehoud Olmert, maire de Jérusalem de 1993 à 2003, est soupçonné d'avoir reçu illégalement des fonds. La police a saisi des documents. Correspondance à Jérusalem de Marc de Chalvron.

La police israélienne a saisi lundi des documents à la mairie de Jérusalem lors d'une perquisition liée à l'enquête contre le Premier ministre Ehud Olmert, soupçonné d'avoir reçu illégalement des fonds, a annoncé un porte-parole de la police.

 

"Les enquêteurs ont effectué une perquisition à la mairie de Jérusalem et saisi des documents liés à l'enquête menée contre le Premier ministre soupçonné d'avoir reçu illégalement des fonds", a affirmé à l'AFP Micky Rosenfeld.

 

M. Olmert a été maire de Jérusalem de 1993 à 2003.

 

La police soupçonne M. Olmert d'avoir reçu de l'homme d'affaires américain Morris Talansky des "sommes importantes" et "non autorisées" pendant une longue période alors qu'il était maire de Jérusalem puis ministre du Commerce et de l'Industrie.

 

"M. Olmert sera à nouveau interrogé en fonction de l'enquête en cours", avait indiqué auparavant M. Rosenfeld. Le Premier ministre avait été interrogé une première fois pendant une heure et demi par la police le 1er mai dans son bureau à Jérusalem.

 

"D'autres suspects ont été convoqués à nouveau, notamment Shoula Zaken et Ouri Messer", a-t-il précisé en faisant allusion à l'ex-directrice de cabinet de M. Olmert et à son ancien partenaire dans un bureau d'avocats.

 

Tous deux sont soupçonnés d'avoir reçu sous forme d'enveloppes ou de chèques des centaines de milliers de dollars pour financer les campagnes électorales de M. Olmert à la mairie de Jérusalem et aux primaires du parti Likoud (droite).

 

"Olmert était le prince du Likoud. Il était respecté et je le respectais (...) Je suppose que les fonds que je lui ai versés étaient utilisés pour ses campagnes électorales", a confirmé dimanche soir M. Talansky à la Chaîne-10 (privée) de la télévision israélienne.

 

Tout en reconnaissant avoir reçu des contributions financières pour ses campagnes, le Premier ministre a affirmé sa probité, et s'est engagé à démissionner si la justice décidait de l'inculper.
 

Première publication : 12/05/2008

Comments

COMMENTAIRE(S)