Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Instituer l'Etat de droit en Chine"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Guerre pour un barrage en Colombie et la sanglante chasse aux dauphins des Îles Feroé

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : quelle stratégie face à l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

SUR LE NET

Hong Kong : les manifestants soutenus à l'étranger

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

France : un budget 2015 sur des œufs

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Himalayesque"

En savoir plus

  • En images : Hong Kong sous haute tension pour la fête nationale chinoise

    En savoir plus

  • Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

    En savoir plus

  • Ebola : le premier cas hors d’Afrique localisé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Ligue des champions : "On a montré que Paris peut être une grande équipe"

    En savoir plus

  • Londres a mené ses premières frappes aériennes contre l’EI en Irak

    En savoir plus

  • Commission européenne : un oral difficile pour certains candidats

    En savoir plus

  • Des ravisseurs d'Hervé Gourdel, assassiné en Algérie, ont été identifiés

    En savoir plus

  • Barack Obama salue un accord de sécurité "historique" avec Kaboul

    En savoir plus

  • Ebola : l'expérience "désespérée" d'un médecin libérien

    En savoir plus

  • Hervé Gaymard : "Il n'y aura pas de guerre des chefs à l'UMP"

    En savoir plus

  • Terrorisme : pour Marine Le Pen, les Français musulmans sont "pris au piège"

    En savoir plus

  • Ello, le réseau social qui se la joue anti-Facebook

    En savoir plus

  • Fonds "vautours" : l’Argentine défie les États-Unis sur sa dette

    En savoir plus

  • Quinze ans de prison requis contre le leader de Sharia4Belgium

    En savoir plus

Face à la sécheresse, Barcelone se ravitaille en eau

Dernière modification : 13/05/2008

Barcelone a décidé de prévenir la sècheresse qui se fait déjà ressentir en commandant 63 livraisons mensuelles d'eau potable par bateau citerne. C'est la première fois qu'une ville méditerranéenne si importante emploie ces moyens.

Un premier bateau-citerne rempli d'eau potable est arrivé mardi à Barcelone pour approvisionner la population, alors que la Catalogne (nord-est de l'Espagne) est frappée par une sévère sécheresse, ont annoncé les autorités régionales dans un communiqué.

Le Sichem Defender, arrivé de Tarragone (nord-est) avec 19 mètres cube (m3) d'eau, est le premier d'une noria de bateaux-citerne, dont quatre en provenance du sud de la France, qui vont fournir régulièrement de l'eau aux habitants de Barcelone pendant au moins les trois prochains mois.

Ce plan d'approvisionnement fait partie des mesures d'urgence décidées par le gouvernement régional catalan pour faire face à la grave sécheresse qui frappe la région.

Deux bateaux citerne en provenance de Marseille effectueront respectivement jeudi et lundi prochain leurs premières livraisons à Barcelone.

Au total, six navires, deux en provenance de Marseille, deux autres du canal de Provence, et deux de Tarragone, d'une capacité variant de 19.000 à 42.000 m3, vont effectuer la navette avec Barcelone ces trois prochains mois.

Ils effectueront au total 63 voyages mensuels. Barcelone recevra ainsi chaque mois 1.660.000 m3 d'eau potable, soit 6% de la consommation des 5,5 millions d'habitants de la ville et de son agglomération.

Ce système fonctionnera tant que la sécheresse perdurera en Catalogne ont indiqué les autorités régionales, soulignant que des contrats initiaux de trois mois signés avec les trois compagnies maritimes concernées "seront renouvelés en cas de nécessité".

Cette opération aura un coût mensuel de 22 millions d'euros, a précisé le département de l'Environnement du gouvernement régional.

Parallèlement, le gouvernement espagnol a autorisé le 18 avril la construction d'une canalisation, pour 180 millions d'euros, entre Tarragone et Barcelone, afin d'acheminer vers la capitale catalane de l'eau du fleuve Ebre.

"Si nous ne faisons rien et s'il ne pleut pas, cinq millions d'habitants de la région Barcelone n'auront plus d'eau à boire en octobre", avait alors commenté la vice-présidente du gouvernement, Maria Teresa Fernandez de la Vega.

Les plus fortes pluies enregistrées depuis 1930 à cette époque de l'année sont tombées ce week-end en Catalogne, faisant remonter les réserves d'eau à 26,9% de leur capacité, mais en quantité insuffisante pour éloigner le spectre de la pénurie dans la région à l'approche de l'été, selon les autorités.

Première publication : 13/05/2008

COMMENTAIRE(S)