Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Dakota du Nord : les Amérindiens demandent le gel du chantier de l'oléoduc

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Vanessa Wagner, le piano engagé d'une virtuose classique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La Grèce de nouveau au menu de l'Eurogroupe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le croque-mort se rebiffe"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Reding : "Si l’Europe ne joue pas, ce sont les autres qui vont nous imposer leurs règles"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

UE-Canada : un traité de libre-échange indispensable ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

La laïcité, une vieille idée très moderne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libye : 6ème anniversaire du début de la Révolution

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Impasse politique en RD Congo : Léonard She Okitundu est l'invité du Journal de l'Afrique

En savoir plus

Bush renforce les liens avec Israël devant la Knesset

Dernière modification : 15/05/2008

Le président américain George W. Bush a prononcé un discours de soutien à l'Etat hébreu à la Knesset, le Parlement israélien. Il a été accueilli en grande pompe, mais boycotté par quelques députés arabes. Ecoutez G. Bush.

Le président américain George W. Bush a été accueilli jeudi en grande pompe à la Knesset, le Parlement israélien, où il a prononcé un discours boycotté par les députés arabes.
   
M. Bush, accompagné de sa femme Laura, a été reçu par la présidente de la Knesset, Dalia Yitzik, sur le parvis du Parlement. C'est la première fois qu'il sera à la Knesset.
   
Dans le discours, qui a déjà été rendu public par la Maison Blanche, M. Bush marque son soutien ferme à l'Etat hébreu.
   
"L'Amérique est à vos côtés pour briser les réseaux terroristes et priver les extrémistes de sanctuaires", affirme M. Bush lors de cette séance exceptionnelle à l'occasion des 60 ans d'Israël.
   
"La population d'Israël n'est peut-être que d'un peu plus de 7 millions. Mais quand vous faites face à la terreur et au mal, vous êtes 307 millions parce que l'Amérique est à vos côtés", ajoutera-t-il.
   
Au deuxième jour de sa visite, M. Bush dénonce en vrac la vision du monde du Hamas, du Hezbollah, d'Al-Qaïda et du président ultraconservateur iranien Mahmoud Ahmadinejad qui "rêve de ramener le Proche-Orient au Moyen Âge et qui appelle à rayer Israël de la carte".
   
Mettant en parallèle l'époque nazie et le "grand combat idéologique" en cours au Proche-Orient, pour refuser de transiger avec les extrémistes, il rejette les appels à prendre ses distances avec Israël pour aider à résoudre les problèmes de la région.
   
Accusant M. Bush de fermer les yeux sur la Nakba ("catastrophe" en arabe), ce que les Palestiniens considèrent comme la création de l'Etat d'Israël en 1948, neuf députés arabes israéliens (sur les 120 que compte le parlement) ont décidé de boycotter le discours du président américain.
   
Dans le passé, avant George W. Bush, les présidents Bill Clinton et Jimmy Carter se sont adressés à la Knesset.

Première publication : 15/05/2008

COMMENTAIRE(S)