Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

TECH 24

Giroptic : la start-up lilloise star de Kickstarter déjà GoPro killer ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence sociale : le gouvernement mise sur l'apprentissage

En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Vidéo : les habitants de Rafah pris au piège des raids israéliens

    En savoir plus

  • Brésil – Pays-Bas : la Seleçao veut sauver son honneur

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne essuie de lourdes pertes, Donetsk devient ville fantôme

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • Netanyahou déterminé à "frapper les terroristes" à Gaza

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

  • Cynk, l’entreprise fantôme qui valait quatre milliards

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Vidéo : le sélectionneur du Niger Gernot Rohr livre sa vision du Mondial

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Nemmouche accepte d'être extradé vers la Belgique

    En savoir plus

  • Les forces kurdes revendiquent la prise de deux champs pétroliers

    En savoir plus

  • Le FC Barcelone casse sa tirelire pour s’offrir le controversé Luis Suarez

    En savoir plus

Bush renforce les liens avec Israël devant la Knesset

©

Dernière modification : 15/05/2008

Le président américain George W. Bush a prononcé un discours de soutien à l'Etat hébreu à la Knesset, le Parlement israélien. Il a été accueilli en grande pompe, mais boycotté par quelques députés arabes. Ecoutez G. Bush.

Le président américain George W. Bush a été accueilli jeudi en grande pompe à la Knesset, le Parlement israélien, où il a prononcé un discours boycotté par les députés arabes.
   
M. Bush, accompagné de sa femme Laura, a été reçu par la présidente de la Knesset, Dalia Yitzik, sur le parvis du Parlement. C'est la première fois qu'il sera à la Knesset.
   
Dans le discours, qui a déjà été rendu public par la Maison Blanche, M. Bush marque son soutien ferme à l'Etat hébreu.
   
"L'Amérique est à vos côtés pour briser les réseaux terroristes et priver les extrémistes de sanctuaires", affirme M. Bush lors de cette séance exceptionnelle à l'occasion des 60 ans d'Israël.
   
"La population d'Israël n'est peut-être que d'un peu plus de 7 millions. Mais quand vous faites face à la terreur et au mal, vous êtes 307 millions parce que l'Amérique est à vos côtés", ajoutera-t-il.
   
Au deuxième jour de sa visite, M. Bush dénonce en vrac la vision du monde du Hamas, du Hezbollah, d'Al-Qaïda et du président ultraconservateur iranien Mahmoud Ahmadinejad qui "rêve de ramener le Proche-Orient au Moyen Âge et qui appelle à rayer Israël de la carte".
   
Mettant en parallèle l'époque nazie et le "grand combat idéologique" en cours au Proche-Orient, pour refuser de transiger avec les extrémistes, il rejette les appels à prendre ses distances avec Israël pour aider à résoudre les problèmes de la région.
   
Accusant M. Bush de fermer les yeux sur la Nakba ("catastrophe" en arabe), ce que les Palestiniens considèrent comme la création de l'Etat d'Israël en 1948, neuf députés arabes israéliens (sur les 120 que compte le parlement) ont décidé de boycotter le discours du président américain.
   
Dans le passé, avant George W. Bush, les présidents Bill Clinton et Jimmy Carter se sont adressés à la Knesset.

Première publication : 15/05/2008

Comments

COMMENTAIRE(S)