Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Timochenko : "Je ne regrette pas ce que j'ai fait" en Colombie

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Madagascar : la justice exige la nomination d'un gouvernement d'union nationale

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Irlande: référendum historique sur l'avortement

En savoir plus

TECH 24

VivaTech 2018 : Paris veut s'imposer sur la mappemonde du numérique

En savoir plus

BILLET RETOUR

La bataille et ses héros en mémoire, Kobané se reconstruit

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

En Guadeloupe, les papilles des Antilles

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Coalition populiste en Italie : une nouvelle crise en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Données personnelles : qui a peur du RGPD ?

En savoir plus

#ActuElles

Salvador : en prison pour une fausse couche

En savoir plus

Sports

Philippe Lucas mis en examen

Dernière modification : 10/02/2009

Philippe Lucas a été mis en examen vendredi après son passage devant un juge d'instruction de Melun, où il entraînait la nageuse Laure Manaudou, pour "vol, usage de chèques falsifiés et abus de confiance". Il clame son innocence.

 

AFP - Philippe Lucas, ancien entraîneur de Laure Manaudou, a été mis en examen vendredi pour "vol, usage de chèques falsifiés et abus de confiance" par un juge d'instruction de Melun, a-t-on appris de source judiciaire.

 

Laure Manaudou avait déjà été entendue par la police au mois de janvier dans le cadre de la même affaire et a été mise hors de cause, a-t-on ajouté de même source.

 

Convoqué jeudi à Melun par la police, Lucas a été placé en garde à vue avant d'être présenté au juge d'instruction, mis en examen et remis en liberté sous contrôle judiciaire.

 

Les poursuites avaient été déclenchées par une plainte déposée par l'actuelle direction du Cercle des nageurs de Melun où Lucas a entraîné Laure Manaudou et qu'il a quitté en 2006.

 

Les faits portent sur deux chèques de 5.000 et 20.000 euros.

 

Lucas a toujours clamé son innocence.

"Les 25.000 euros se répartissent ainsi: 5.000 euros d'une prime exceptionnelle que la Fédération m'avait octroyée et que je n'avais pas perçue. Quand je suis parti, je les ai pris. Et 20.000 euros de primes de résultats accordées par le club", écrit-il dans son autobiographie. "Je n'ai rien à me reprocher."

Première publication : 16/05/2008

COMMENTAIRE(S)