Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Du "Brexit" au "Borexit"

En savoir plus

POLITIQUE

« Le Brexit est un vote xénophobe, il révèle une coupure du Royaume-Uni en deux »

En savoir plus

POLITIQUE

"L’Europe est une famille de peuples, libres de vivre ensemble ou de partir"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Brexit : "Chacun doit mener sa vie comme il l'entend"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Matthew McConaughey en pleine guerre de Sécession dans "Free State of Jones"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : à Porto Rico, le virus Zika se propage à grande vitesse

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Quand les séries télé fabriquent des héros géopolitiques

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un président en campagne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Année noire pour le tourisme en Turquie

En savoir plus

Sports

Philippe Lucas mis en examen

Dernière modification : 10/02/2009

Philippe Lucas a été mis en examen vendredi après son passage devant un juge d'instruction de Melun, où il entraînait la nageuse Laure Manaudou, pour "vol, usage de chèques falsifiés et abus de confiance". Il clame son innocence.

 

AFP - Philippe Lucas, ancien entraîneur de Laure Manaudou, a été mis en examen vendredi pour "vol, usage de chèques falsifiés et abus de confiance" par un juge d'instruction de Melun, a-t-on appris de source judiciaire.

 

Laure Manaudou avait déjà été entendue par la police au mois de janvier dans le cadre de la même affaire et a été mise hors de cause, a-t-on ajouté de même source.

 

Convoqué jeudi à Melun par la police, Lucas a été placé en garde à vue avant d'être présenté au juge d'instruction, mis en examen et remis en liberté sous contrôle judiciaire.

 

Les poursuites avaient été déclenchées par une plainte déposée par l'actuelle direction du Cercle des nageurs de Melun où Lucas a entraîné Laure Manaudou et qu'il a quitté en 2006.

 

Les faits portent sur deux chèques de 5.000 et 20.000 euros.

 

Lucas a toujours clamé son innocence.

"Les 25.000 euros se répartissent ainsi: 5.000 euros d'une prime exceptionnelle que la Fédération m'avait octroyée et que je n'avais pas perçue. Quand je suis parti, je les ai pris. Et 20.000 euros de primes de résultats accordées par le club", écrit-il dans son autobiographie. "Je n'ai rien à me reprocher."

Première publication : 16/05/2008

COMMENTAIRE(S)