Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Donald Trump : il y a des bonnes personnes des deux côtés"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Contrats de travail : vers plus de flexibilité ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Violences gynécologiques, la lutte prend corps"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tweets, retweets et détweets

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burkina Faso : un deuil national de trois jours et de nombreuses questions

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le combat des esclaves sexuelles sud-coréennes continue"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

États-Unis : vers une guerre commerciale avec la Chine ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'Inde, 70 ans et toujours jeune"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burkina Faso : au moins 18 morts dans l’attentat de Ouagadougou

En savoir plus

Sports

Philippe Lucas mis en examen

Dernière modification : 10/02/2009

Philippe Lucas a été mis en examen vendredi après son passage devant un juge d'instruction de Melun, où il entraînait la nageuse Laure Manaudou, pour "vol, usage de chèques falsifiés et abus de confiance". Il clame son innocence.

 

AFP - Philippe Lucas, ancien entraîneur de Laure Manaudou, a été mis en examen vendredi pour "vol, usage de chèques falsifiés et abus de confiance" par un juge d'instruction de Melun, a-t-on appris de source judiciaire.

 

Laure Manaudou avait déjà été entendue par la police au mois de janvier dans le cadre de la même affaire et a été mise hors de cause, a-t-on ajouté de même source.

 

Convoqué jeudi à Melun par la police, Lucas a été placé en garde à vue avant d'être présenté au juge d'instruction, mis en examen et remis en liberté sous contrôle judiciaire.

 

Les poursuites avaient été déclenchées par une plainte déposée par l'actuelle direction du Cercle des nageurs de Melun où Lucas a entraîné Laure Manaudou et qu'il a quitté en 2006.

 

Les faits portent sur deux chèques de 5.000 et 20.000 euros.

 

Lucas a toujours clamé son innocence.

"Les 25.000 euros se répartissent ainsi: 5.000 euros d'une prime exceptionnelle que la Fédération m'avait octroyée et que je n'avais pas perçue. Quand je suis parti, je les ai pris. Et 20.000 euros de primes de résultats accordées par le club", écrit-il dans son autobiographie. "Je n'ai rien à me reprocher."

Première publication : 16/05/2008

COMMENTAIRE(S)