Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Malien Birama Sidibé candidat à la présidence de la Banque africaine de développement

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Loi santé : ce qui va changer

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Serge Atlaoui condamné à mort : La France peut-elle faire pression ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants en Méditerranée, sans stratégie face au drame l'Europe mise en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Émission spéciale : Marseille, le renouveau ?

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : sur les traces du réalisateur Henri Verneuil, réfugié arménien

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Génocide arménien, cent ans après déni et mémoire continuent de se côtoyer

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Léa Drucker

En savoir plus

TECH 24

Numérique : tout pour la musique

En savoir plus

L'armée irakienne pénètre à Sadr City

Dernière modification : 20/05/2008

L'armée irakienne lance "L'Opération paix" dans ce faubourg de Bagdad. Jeudi, notre correspondant en Irak a pu filmer des jeunes combattants de l'armée du Mahdi, la milice du chef radical Moqtada Sadr. (Images : M. Ibrahim, récit : L. Menget)

L'armée irakienne a pénétré mardi matin en profondeur dans le bastion chiite de Sadr City à Bagdad, sans résistance apparente des miliciens chiites qui y combattent l'armée américaine depuis huit semaines, a-t-on appris de sources concordantes.
   
"L'armée a lancé ce matin une nouvelle opération à Sadr City, +l'Opération paix+", indique un communiqué du commandement des opérations à Bagdad, conjoint aux ministères de la Défense et de l'Intérieur.
   
"L'opération a débuté vers 05H00 (02H00 GMT) et vise à nettoyer l'ensemble quartier", selon ce communiqué.
   
Des engins blindés, appuyés par des hélicoptères, avançaient dans les rues désertées de Sadr City, ne faisant face à aucune résistance armée, selon un photographe de l'AFP.
   
Un grand nombre de soldats à pied étaient également déployés dans les rues.
   
Les troupes irakiennes restaient jusqu'à présent cantonnées dans le tiers sud du quartier, le long de la ligne de front séparant militaires américains et et miliciens sadristes.
   
Selon un accord de cessez-le-feu conclu le 10 mai entre le mouvement sadriste et le gouvernement du Premier ministre Nouri al-Maliki, les forces de sécurité irakiennes devaient prendre position le 15 mai dans l'ensemble ce faubourg de plus de deux millions d'habitants.
   
L'accord est intervenu après des combats qui ont fait un millier de morts, forcé des milliers d'habitants à la fuite et transformé certains secteurs de Sadr City en zone de guerre.
   
Aucun responsable sadriste n'était disponible pour confirmer que cette nouvelle opération se déroulait dans le cadre de cet accord.
   

Première publication : 20/05/2008

COMMENTAIRE(S)