Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Zimbabwe : retenu par l'armée Robert Mugabe préside tout de même une cérémonie

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le baiser imposé d'Al Franken

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

COP 23 en Allemagne : une occasion manquée ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Crise au Liban : La France à la manoeuvre

En savoir plus

TECH 24

Quoi de neuf, e-docteur ?

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Taux directeur : le diapason du système bancaire

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Afrique - Chine : le piège de la dépendance ?

En savoir plus

#ActuElles

Consentement sexuel des mineur(e)s : quel âge minimum ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La France, terre de vin et de tourisme

En savoir plus

"Johnny Mad Dog", un enfant-soldat au Libéria

Dernière modification : 22/05/2008

"Johnny Mad Dog", réalisé par Jean-Stéphane Sauvaire, a été tourné au Libéria avec d'anciens enfants-soldats. Retrouvez un extrait du film, une interview du réalisateur, et de Mathieu Kassovitz, qui a produit le film.


Présenté dans le cadre de la sélection "Un certain regard", le film de Jean-Stéphane Sauvaire, "Johnny Mad Dog" est un des rares films en compétition à aborder la question du continent africain.
 
On le remarque d'autant plus, qu'il le fait dans des termes d'une rare violence, puisqu'il s'attache à décrire la réalité quotidienne des enfants soldats du Libéria.
 
Le producteur du film  (Mathieu Kassovitz) et le réalisateur défendent le réalisme de leur film, même si cette violence dérange.  Le tournage s'est fait pendant une année au cours de laquelle Jean-Stéphane Sauvaire a vécu au Libéria avec les acteurs du films, d'anciens enfant-soldats ayant subi ou commis les pires exactions.
 

  

Retrouvez les extraits du film et l'interview du réalisateur et de Mathieu Kassovitz par Elizabeth Tchoungui en cliquant sur "Lancer la vidéo".
 
 

 

 

Regardez l'émission dans son intégralité en cliquant sur "Spéciale Cannes" dans la colonne de droite.

Première publication : 22/05/2008

COMMENTAIRE(S)