Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au Paris-SG

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

Ehoud Olmert à nouveau entendu par la police

Dernière modification : 23/05/2008

Le Premier ministre israélien est soupçonné d'avoir reçu des sommes d'argent d'un homme d'affaires américain. Déjà interrogé une première fois, il a fait savoir qu'il démissionnerait s'il était inculpé. (Correspondance : M. de Chalvron)

Le Premier ministre israélien Ehud Olmert devait être à nouveau interrogé vendredi par la police, sous le soupçon d'avoir reçu illégalement des sommes d'argent d'un homme d'affaires américain, selon des sources policières.

L'interrogatoire qui commence vers 10H00 locales (07H00 GMT) devrait durer une heure et être mené par des policiers de la police des fraudes.

Il s'agit du second interrogatoire de M. Olmert en trois semaines dans cette affaire qui d'ores et déjà a gravement porté atteinte à son image dans l'opinion. Le premier avait eu lieu le 2 mai.

Formellement le Premier ministre est soupçonné de "fraude" et "d'abus de confiance" et d'irrégularités dans le financement de campagnes électorales.

M. Olmert s'est défendu en expliquant que l'argent versé avait servi uniquement à financer des campagnes électorales tout en proclamant qu'il n'avait pas "mis un sou dans sa poche", ce qui selon lui ne devrait pas le contraindre à démissionner.

Lors de l'interrogatoire, le Premier ministre va devoir convaincre la police que les sommes qu'il a reçues avant sa nomination comme Premier ministre en 2006 ne constituaient pas des pots-de-vin, selon la radio publique.

Il s'agit de plus de 100.000 dollars qui auraient été remis en liquide par Morris Talansky, un homme d'affaires juif américain, auquel la justice israélienne a demandé de témoigner sous serment dimanche avant qu'il ne regagne les Etats Unis.

Les soupçons reposent notamment sur le témoignage d'un avocat, Uri Messer, qui était le bras droit de M. Olmert alors qu'il était maire de Jérusalem et ensuite ministre de l'Industrie et du Commerce (entre 1995 et fin 2005).

La police a par ailleurs découvert des relevés de transferts d'argent qui auraient pu servir à financer non seulement des campagnes électorales mais aussi des voyages privés de M. Olmert.

La situation de M. Olmert est de plus en plus délicate car il fait l'objet de trois autres enquêtes concernant des transactions immobilières douteuses et des accusations de nominations politiques abusives, alors qu'il était ministre de l'Industrie et du Commerce.
 

Première publication : 23/05/2008

COMMENTAIRE(S)