Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

TECH 24

Giroptic : la start-up lilloise star de Kickstarter déjà GoPro killer ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence sociale : le gouvernement mise sur l'apprentissage

En savoir plus

  • Vidéo : À Rafah les habitants sont pris au piège

    En savoir plus

  • Netanyahou déterminé à "frapper les terroristes" à Gaza

    En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

  • Cynk, l’entreprise fantôme qui valait quatre milliards

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Vidéo : le sélectionneur du Niger Gernot Rohr livre sa vision du Mondial

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Nemmouche accepte d'être extradé vers la Belgique

    En savoir plus

  • Les forces kurdes revendiquent la prise de deux champs pétroliers

    En savoir plus

  • Le FC Barcelone casse sa tirelire pour s’offrir le controversé Luis Suarez

    En savoir plus

  • À Kaboul, Kerry plaide pour un audit des résultats de la présidentielle

    En savoir plus

  • Vidéo : à Gaza, entre pénuries et guerre psychologique

    En savoir plus

  • La fillette américaine, "guérie" du sida, est toujours séropositive

    En savoir plus

  • En images : une station service israélienne touchée par une roquette

    En savoir plus

Ehoud Olmert à nouveau entendu par la police

©

Dernière modification : 23/05/2008

Le Premier ministre israélien est soupçonné d'avoir reçu des sommes d'argent d'un homme d'affaires américain. Déjà interrogé une première fois, il a fait savoir qu'il démissionnerait s'il était inculpé. (Correspondance : M. de Chalvron)

Le Premier ministre israélien Ehud Olmert devait être à nouveau interrogé vendredi par la police, sous le soupçon d'avoir reçu illégalement des sommes d'argent d'un homme d'affaires américain, selon des sources policières.

L'interrogatoire qui commence vers 10H00 locales (07H00 GMT) devrait durer une heure et être mené par des policiers de la police des fraudes.

Il s'agit du second interrogatoire de M. Olmert en trois semaines dans cette affaire qui d'ores et déjà a gravement porté atteinte à son image dans l'opinion. Le premier avait eu lieu le 2 mai.

Formellement le Premier ministre est soupçonné de "fraude" et "d'abus de confiance" et d'irrégularités dans le financement de campagnes électorales.

M. Olmert s'est défendu en expliquant que l'argent versé avait servi uniquement à financer des campagnes électorales tout en proclamant qu'il n'avait pas "mis un sou dans sa poche", ce qui selon lui ne devrait pas le contraindre à démissionner.

Lors de l'interrogatoire, le Premier ministre va devoir convaincre la police que les sommes qu'il a reçues avant sa nomination comme Premier ministre en 2006 ne constituaient pas des pots-de-vin, selon la radio publique.

Il s'agit de plus de 100.000 dollars qui auraient été remis en liquide par Morris Talansky, un homme d'affaires juif américain, auquel la justice israélienne a demandé de témoigner sous serment dimanche avant qu'il ne regagne les Etats Unis.

Les soupçons reposent notamment sur le témoignage d'un avocat, Uri Messer, qui était le bras droit de M. Olmert alors qu'il était maire de Jérusalem et ensuite ministre de l'Industrie et du Commerce (entre 1995 et fin 2005).

La police a par ailleurs découvert des relevés de transferts d'argent qui auraient pu servir à financer non seulement des campagnes électorales mais aussi des voyages privés de M. Olmert.

La situation de M. Olmert est de plus en plus délicate car il fait l'objet de trois autres enquêtes concernant des transactions immobilières douteuses et des accusations de nominations politiques abusives, alors qu'il était ministre de l'Industrie et du Commerce.
 

Première publication : 23/05/2008

Comments

COMMENTAIRE(S)