Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Trump contre la planète"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Amis Britanniques, vous nous manquez déjà. Ou pas"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Daily Mail traite le Brexit par-dessus la jambe

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Richard Ferrand : "Les amours tardives sont rarement désintéressées"

En savoir plus

LE DÉBAT

Conférence annuelle de l'AIPAC : quel avenir pour les relations israélo-américaines ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Louis Aliot : "Macron enfile des perles depuis le début de la campagne"

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Syrie : de Yarmouk à Paris, les "réfugiés du rap" racontent la guerre en chansons

En savoir plus

FOCUS

Trois ans après l'annexion, un pont entre la Russie et la Crimée cher à Vladimir Poutine

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Fellag : 60 ans d’histoire de l’Algérie revisités avec humour et tendresse

En savoir plus

Les pêcheurs toujours en colère

Dernière modification : 23/05/2008

Les pêcheurs bloquent à nouveau des dépôts de carburants du sud de la France. Ils estiment que les 110 millions d'euros du gouvernement sont insuffisants et exigent le litre de gazole à 40 centimes d'euros. (Récit : R. Ranucci)

Une quinzaine de marins-pêcheurs originaires de Sète (Hérault) ont repris vendredi matin le blocage au dépôt BP Mobil de Frontignan, près de Sète, a-t-on appris de sources policière et syndicale.
  
Les accès à ce dépôt, déjà occupés depuis lundi, avaient été libérés mercredi soir, à la suite de l'annonce du ministre de la Pêche Michel Barnier d'un versement de 110 millions d'euros d'ici la fin de l'année pour venir en aide aux marins-pêcheurs qui protestent contre l'envolée du prix du gazole.
  
A Marseille, les pêcheurs, insatisfaits de la proposition de M. Barnier qu'ils jugent "vague" et "lointaine", étaient en réunion vendredi matin pour décider des suites de leur mouvement.
  
Jeudi après-midi, les pêcheurs des Bouches-du-Rhône avaient été évacués des sites pétroliers de la zone de l'étang de Berre, qu'ils bloquaient.  
 

Première publication : 23/05/2008

COMMENTAIRE(S)