Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : Mathieu Kassovitz, l'enfant terrible du cinéma français

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : "Les proies", avec Nicole Kidman, sixième long métrage de Sofia Coppola

En savoir plus

FOCUS

En Espagne, le parc paradisiaque de Doñana meurt de soif

En savoir plus

FACE À FACE

Ferrand épinglé par "Le Canard enchaîné" : un premier couac pour Macron ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Manchester meurtrie par l'un de ses enfants"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Réforme de la loi travail : les choses sérieuses commencent

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'organisation Etat islamique cible des enfants"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les "faux disparus" de Manchester

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : Berenice Bejo, le Festival en porte-bonheur

En savoir plus

Les pêcheurs toujours en colère

Dernière modification : 23/05/2008

Les pêcheurs bloquent à nouveau des dépôts de carburants du sud de la France. Ils estiment que les 110 millions d'euros du gouvernement sont insuffisants et exigent le litre de gazole à 40 centimes d'euros. (Récit : R. Ranucci)

Une quinzaine de marins-pêcheurs originaires de Sète (Hérault) ont repris vendredi matin le blocage au dépôt BP Mobil de Frontignan, près de Sète, a-t-on appris de sources policière et syndicale.
  
Les accès à ce dépôt, déjà occupés depuis lundi, avaient été libérés mercredi soir, à la suite de l'annonce du ministre de la Pêche Michel Barnier d'un versement de 110 millions d'euros d'ici la fin de l'année pour venir en aide aux marins-pêcheurs qui protestent contre l'envolée du prix du gazole.
  
A Marseille, les pêcheurs, insatisfaits de la proposition de M. Barnier qu'ils jugent "vague" et "lointaine", étaient en réunion vendredi matin pour décider des suites de leur mouvement.
  
Jeudi après-midi, les pêcheurs des Bouches-du-Rhône avaient été évacués des sites pétroliers de la zone de l'étang de Berre, qu'ils bloquaient.  
 

Première publication : 23/05/2008

COMMENTAIRE(S)