Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des arts, avec Nadine Labaki (partie 1)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

UNE SEMAINE DANS LE MONDE (PARTIE 1)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

UNE SEMAINE DANS LE MONDE (PARTIE 2)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Paris, capitale de l'art contemporain

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des arts (partie 2)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Calais, ville de toutes les tensions

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

"Kazakhgate" : un nouveau pavé dans la mare de Nicolas Sarkozy ?

En savoir plus

#ActuElles

Le sexe féminin : un enjeu politique ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Relance dans la zone euro : bientôt un accord sur l'investissement ?

En savoir plus

Les pêcheurs toujours en colère

Dernière modification : 23/05/2008

Les pêcheurs bloquent à nouveau des dépôts de carburants du sud de la France. Ils estiment que les 110 millions d'euros du gouvernement sont insuffisants et exigent le litre de gazole à 40 centimes d'euros. (Récit : R. Ranucci)

Une quinzaine de marins-pêcheurs originaires de Sète (Hérault) ont repris vendredi matin le blocage au dépôt BP Mobil de Frontignan, près de Sète, a-t-on appris de sources policière et syndicale.
  
Les accès à ce dépôt, déjà occupés depuis lundi, avaient été libérés mercredi soir, à la suite de l'annonce du ministre de la Pêche Michel Barnier d'un versement de 110 millions d'euros d'ici la fin de l'année pour venir en aide aux marins-pêcheurs qui protestent contre l'envolée du prix du gazole.
  
A Marseille, les pêcheurs, insatisfaits de la proposition de M. Barnier qu'ils jugent "vague" et "lointaine", étaient en réunion vendredi matin pour décider des suites de leur mouvement.
  
Jeudi après-midi, les pêcheurs des Bouches-du-Rhône avaient été évacués des sites pétroliers de la zone de l'étang de Berre, qu'ils bloquaient.  
 

Première publication : 23/05/2008

COMMENTAIRE(S)