Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Angela Merkel, le camouflet"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Zimbabwe : retenu par l'armée Robert Mugabe préside tout de même une cérémonie

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le baiser imposé d'Al Franken

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

COP 23 en Allemagne : une occasion manquée ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Crise au Liban : La France à la manoeuvre

En savoir plus

TECH 24

Quoi de neuf, e-docteur ?

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Taux directeur : le diapason du système bancaire

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Afrique - Chine : le piège de la dépendance ?

En savoir plus

#ActuElles

Consentement sexuel des mineur(e)s : quel âge minimum ?

En savoir plus

L'ambassade de Birmanie à Bangkok incendiée

Dernière modification : 26/05/2008

Le bureau des visas de l'ambassade birmane en Thaïlande a entièrement brûlé. Des dizaines de passeports pourraient avoir été détruits, risquant de retarder davantage l'aide humanitaire en Birmanie. (Récit : P. Godart)

Un mystérieux incendie a éclaté lundi matin à l'ambassade de Birmanie à Bangkok, provoquant de sérieux dégâts, mais sans faire de victimes, ont indiqué la police et les pompiers.
   
"Nous enquêtons sur les causes de l'incendie" qui s'est produit à 08H00 (01H00 GMT) sur l'une des principales artères de la capitale thaïlandaise, a déclaré à l'AFP le colonel Sathien Tantasakul de la police.
   
Un responsable du service des pompiers a précisé qu'il avait fallu une trentaine de minutes pour venir à bout des flammes.
   
L'étage supérieur du bâtiment a été sérieusement endommagé et de la fumée était encore visible une heure après le sinistre, selon une journaliste de l'AFP sur place. Quelques dégâts étaient également visibles au rez-de-chaussée.
   
"Bien que l'ambassade soit un territoire souverain, la police thaïlandaise a été autorisée à mener une enquête", a affirmé le colonel Sathien, ajoutant qu'aucune victime n'a été signalée.
   
 

Première publication : 26/05/2008

COMMENTAIRE(S)