Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Hollande face à la presse : le chef de l'État a tenu sa conférence semestrielle

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : une volontaire française de MSF contaminée

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

  • Frappes en Irak, croissance, Europe : les principales annonces de Hollande

    En savoir plus

  • Alex Salmond, le visage d'une Écosse qui rêve d'indépendance

    En savoir plus

  • L'Australie, une cible de choix pour l'organisation de l'EI ?

    En savoir plus

  • Yacine Brahimi, la pépite algérienne révélée par Porto

    En savoir plus

  • Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Livraison d'armes aux rebelles syriens : le Congrès américain doit se prononcer

    En savoir plus

  • Vladimir Evtouchenkov, le nouvel oligarque dans le viseur du Kremlin

    En savoir plus

  • Parcours sans-faute des Bleues vers le Mondial-2015

    En savoir plus

  • Une star de la Silicon Valley rachète le château de Pommard

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Le sulfureux maire de Toronto atteint d'un cancer rare et agressif

    En savoir plus

  • "Hollande renvoie l’image de quelqu’un de trop optimiste"

    En savoir plus

  • L'Australie déjoue des meurtres projetés par l'État islamique

    En savoir plus

  • Ebola : la Française contaminée bientôt rapatriée à Paris

    En savoir plus

Les Spurs se relancent

Dernière modification : 26/05/2008

Les Spurs de Tony Parker ont remporté le 3e match de leur série de finale de Conférence Ouest face aux Los Angeles Lakers. L'Argentin Manu Ginobili est le meilleur marqueur de la soirée. Il a inscrit 30 points.

 

SAN ANTONIO - Les San Antonio Spurs se sont relancés dans la finale de la Conférence Ouest de la NBA en battant dimanche soir les Los Angeles Lakers 103-84 lors du troisième match de la série.

 

Les Lakers ne mènent plus que 2-1 dans cette série disputée au meilleur des sept matches. La quatrième rencontre aura lieu mardi à San Antonio.

 

Le vainqueur du playoff affrontera en finale de la NBA les Boston Celtics ou les Detroit Pistons, à l'affiche de la finale de la Conférence Est. Boston mène 2-1.

Défaits lors des deux premiers matches, joués à Los Angeles, les Spurs abordaient sous une pression maximale le troisième match de la série, le premier dans leur salle.

 

Avec un Manu Ginobili en grande forme, les tenants du titre ont tenu le choc.

L'Argentin, qui n'avait tourné qu'à 8,5 points en moyenne lors des deux premiers matches de la série, a inscrit dimanche 30 points, avec notamment cinq réussites sur sept tentatives à trois points.

Tim Duncan a ajouté 22 points, le Français Tony Parker a marqué pour sa part 20 points.

"Nous savons que nous sommes très importants pour l'équipe. Nous savons donc que si nous jouons bien et avec agressivité, si nous parvenons à mobiliser tout le monde, notre équipe est totalement différente", a dit Ginobili du rendement retrouvé du trio qu'il forme avec Duncan et Parker.

 

"Quand ces trois-là marquent comme ils l'ont fait ce soir, ça nous aide vraiment. En général, quand nous perdons, c'est parce que nous en sommes en disette offensive", a dit l'entraîneur des Spurs, Gregg Popovich.

 

Dans le camp des Lakers, Kobe Bryant a marqué 30 points. Insuffisant pour contrer le trio magique des Spurs.

Première publication : 26/05/2008

COMMENTAIRE(S)