Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande solidaire avec Netanyahou

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

  • Ces missiles que le Hamas utilise pour "terroriser" Israël

    En savoir plus

  • Obama face à la "crise humanitaire" des mineurs clandestins au Texas

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne avance vers Donetsk, toujours aux mains des pro-russes

    En savoir plus

  • Lancement de la “première application de télékinésie pour Google Glass"

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Un raid israélien tue neuf spectateurs de la demi-finale du Mondial à Gaza

    En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU appelle à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • Chikungunya aux Antilles : "une épidémie majeure" pour Marisol Touraine

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois Israéliens"

    En savoir plus

Dernière ligne droite avant la fusion GDF-Suez

©

Dernière modification : 27/05/2008

Même si le comité central d'entreprise de Gaz de France s'est prononcé contre la fusion, il n'empêchera pas les conseils d'administration de GDF et de Suez de finaliser leur projet.

Le groupe français d'énergie Suez a annoncé samedi être entré en négociations exclusives avec le groupe italien Eni en vue de lui vendre la part qu'il détient dans l'opérateur gazier belge Distrigaz.
  
La cession des 57,25% de Distrigaz "fait partie des engagements proposés par Suez et Gaz de France à la Commission Européenne dans le cadre de leur projet de fusion", a indiqué Suez dans un communiqué.
  
Distrigaz contrôle 85% du marché gazier belge.
  
Suez avait retenu, à l'issue d'un appel d'offres, trois candidats: le français EDF, l'italien Eni et l'allemand Eon.
  
Suez justifie son choix par le fait qu'Eni a offert le prix le plus élevé pour Distrigaz, sans préciser le montant.
  
Les deux groupes se sont fixé pour objectif de parvenir à la signature d'un accord définitif de vente "au plus tard le 29 mai 2008". Mais la vente ne pourra avoir lieu que si la fusion entre Suez et GDF est enterinée et que Publigaz, le deuxième actionnaire de Distrigaz, qui représente les communes belges, n'exerce pas son droit de préemption, précise le communiqué.
  
Par ailleurs, Suez est entré en négociation avec Eni "en vue de l’acquisition d’un ensemble d’actifs énergétiques", sans autre précision.
  
Le feuilleton de la fusion entre Gaz de France et Suez a connu un nouveau rebondissement mercredi quand GDF a été assigné en justice par le secrétaire CGT de son comité central d'entreprise (CCE), qui a tenté sans succès de retarder une réunion du CCE prévue lundi.
  
Maintes fois reportée, cette réunion est indispensable à la poursuite du processus de fusion. En effet, après l'avis du CCE, négatif ou positif, les conseils d'administration des deux groupes pourront approuver la fusion, avant le vote des assemblées générales 40 jours plus tard, entérinant le rapprochement.

Première publication : 27/05/2008

Comments

COMMENTAIRE(S)