Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le gouvernement israélien utilise la mort de James Foley pour sa communication

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

  • Quelles options pour l’administration Obama contre l’EI en Syrie ?

    En savoir plus

  • Le convoi russe atteint Lougansk malgré les protestations occidentales

    En savoir plus

  • Ahmet Davutoglu, l'homme qui ne fait aucune ombre à Erdogan

    En savoir plus

  • Vidéo : après la reprise du barrage de Mossoul, les Kurdes déminent la zone

    En savoir plus

  • Doublé historique des Français au 100 m libre, Manaudou décroche l'or

    En savoir plus

  • Un nouveau gouvernement de large ouverture formé en Centrafrique

    En savoir plus

  • Irak : près de 70 morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le Hamas exécute des "collaborateurs" présumés d'Israël à Gaza

    En savoir plus

  • Yémen : "Si la transition est abandonnée, alors le pays se disloquera"

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

Etes-vous satisfait de votre système de santé ?

Dernière modification : 30/05/2008

Que pensez-vous de votre système de santé en termes de coût, d'accessibilité et de qualité ? La question a été posée à des Européens et à des Américains, par l'Institut de sondage Harris Interactive. Voici les résultats.

 

 

Le sondage* mené par Harris Interactive (en partenariat avec FRANCE 24 et l’International Herald Tribune) porte sur les systèmes de santé : leur coût, les habitudes de consommation, et la disponibilité - avec ou sans ordonnance - des produits de santé.

 

La majorité des Européens et des Américains réclament des changements fondamentaux de leur système de santé (de 43% en France à 61% en Italie et en Espagne). Les Européens sont moins critiques que les Américains. Parmi les Européens, ce sont les Français qui semblent les plus satisfaits puisque 38% d’entre eux estiment que le système de santé fonctionne bien et ne nécessiterait que des changements mineurs.

 

Cette critique du système de santé publique est encore plus perceptible quand il s’agit de se prononcer sur l’évolution des soins et de leurs coûts. 80% des Allemands estiment que l’évolution est négative. En ce qui concerne les coûts, ce sont les Américains qui sont les plus nombreux à dénoncer leur augmentation (89%) suivis de près par les Allemands (86%). Seuls les Français estiment en majorité que les services et les coûts correspondent à leurs attentes.

 

 

Boire davantage d’eau, manger des fruits et des légumes

 

Les habitudes de consommation semblent prendre largement en compte les problèmes de santé. On observe un souhait de modifier les comportements alimentaires au quotidien, notamment boire d’avantage d’eau (72% des Espagnols et 71% des Américains) et manger plus de fruits et de légumes (65% des Français). L’arrêt de la consommation du tabac ou de l’alcool représente également un enjeu, en particulier pour les Espagnols (51% souhaitent diminuer ou arrêter de fumer et 49% diminuer ou arrêter l’alcool).

 

A noter, en France, des scores significativement supérieurs aux autres pays sur des comportements tels que "ne pas grignoter entre les repas" (62%), "limiter les produits sucrés" (54%), "limiter les produits salés" (47%) qui ne sont pas sans rappeler les messages délivrés par le Programme national de nutrition et de santé (PNNS).

 

Par ailleurs, une tendance forte se dessine concernant l’utilisation de produits alimentaires ayant des bienfaits pour la santé : les alicaments (vitamines, oligo-éléments...). Près de la moitié des Américains déclarent consommer des alicaments pour améliorer leur bien-être. En revanche, les Européens et plus particulièrement les Britanniques sont des consommateurs plutôt modérés de tels produits. 42% des Britanniques déclarent ne pas utiliser - même occasionnellement  - ce type de produits.

 

 

Avec ou sans ordonnance ?

 

A en croire ce sondage, Européens comme Américains ne sont pas prêts à remettre en cause l’existence de l’ordonnance.

 

Les contraceptifs représentent la catégorie de produits qui pourrait être éligible à la délivrance sans ordonnance. Mais les avis sont partagés, avec 40% des Français favorables contre seulement 21% des Britanniques. Les Américains, déjà familiarisés au libre service d’un certain nombre de produits de santé, émettent moins de réserves.

 

Enfin, les anxiolytiques, les somnifères et les traitements contre le diabète récoltent un consensus : de 91 à 99% des personnes interrogées se déclarent défavorables à leur disponibilité sans ordonnance. La réponse quasi unanime contre une diffusion sans ordonnance des traitements des troubles de l’érection est étonnante en revanche, si on la met en parallèle avec la réticence qu’ont la plupart des hommes à aller consulter un médecin pour régler ce type de problème.

 

Consulter le sondage

 

 

*Enquête réalisée en ligne par Harris Interactive, en partenariat avec France 24 et l'International Herald Tribune, auprès d’un échantillon de 6735 adultes âgés de 16 à 64 ans en France, en Allemagne, en Espagne, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis, et d'adultes âgés de 18 à 64 ans en Italie, du 30 Avril au 14 mai 2008. Les données pour les facteurs tels que l’âge, le sexe, le niveau d’éducation, la région et l'usage d'Internet ont été redressées si nécessaire, afin de les faire correspondre avec les proportions actuelles dans la population. Une procédure de redressement basée sur un "score de propension" a été appliquée pour ajuster la propension des répondants à être connectés à Internet.

 

Première publication : 30/05/2008

COMMENTAIRE(S)