Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : les juges français mettent fin à l'instruction sur la mort de l'ex-président Habyarimana

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 1)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Quel avenir pour la SNCM?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Résilience brésilienne"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Et à la fin, c'est l'Allemagne qui gagne"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Raids aériens, roquettes et propagande

En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU se réunit en urgence

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Tueur à gage et flèche empoisonnée : les mystères de la tuerie de Chevaline

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois Israéliens"

    En savoir plus

  • Tour de France : Chris Froome, vainqueur du Tour 2013, abandonne

    En savoir plus

  • Terrorisme : la France se protège contre "les loups solitaires"

    En savoir plus

  • Soudan du Sud : la trahison des héros de l’indépendance

    En savoir plus

  • Rwanda : clôture de l’enquête française sur l’attentat contre Habyarimana

    En savoir plus

  • Les Femen poursuivies pour avoir dégradé les cloches de Notre-Dame de Paris

    En savoir plus

  • Cinquante-trois cadavres découverts par l’armée dans le centre de l’Irak

    En savoir plus

  • Jean-Baptiste de Franssu, un Français nommé à la tête de la banque du Vatican

    En savoir plus

  • Mondial-2014 : en Allemagne, une victoire jugée "inimaginable”

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : les deux candidats revendiquent la victoire

    En savoir plus

  • La Coalition nationale syrienne a élu un nouveau chef

    En savoir plus

Un vaccin testé en microgravité dans l'espace

©

Dernière modification : 31/05/2008

Des recherche en apesanteur sur la salmonellose à bord de la station spatiale internationale (ISS) pourraient aboutir à un vaccin. La puissance de cette bactérie peut être triplée en microgravité, facilitant les expérimentations.

Le développement d'un vaccin contre la salmonellose va être tenté à bord de la Station spatiale internationale (ISS) et pourrait démontrer la viabilité de la recherche en biotechnologie dans l'espace, ont indiqué vendredi la Nasa et des industriels.
 

Si ces recherches en apesanteur sur la salmonellose pouvaient aboutir à la fabrication d'un vaccin, cela démontrerait l'attrait financier des recherches en biotechnologie à bord de la navette et de l'ISS, ont souligné des responsables de la société Spacehab Inc.

 
Les infections à la salmonelle, qui se manifestent par des diarrhées et de la fièvre, se soignent souvent en quelques jours, mais peuvent être dangereuses pour les jeunes enfants et les personnes âgées.

  
Spacelab enverra ses tests de souches de salmonelle à bord de la navette Discovery qui doit être lancée samedi à 21H02 GMT, avec sept astronautes à bord dont une femme et un Japonais, et rejoindre la Station spatiale.

 
Un succès montrerait que "l'ISS est maintenant prête pour (faire des) affaires", a lancé Thomas Pickens, directeur de Spacehab et fils du milliardaire texan T. Boone Pickens.

   
En septembre 2006, une équipe menée par Timothy Hammond du Durham Veterans Affairs Medical Center (Caroline du nord, sud-est) avait découvert que la puissance de la bactérie pouvait être triplée en micro-gravité, permettant d'obtenir par manipulation génétique une souche de salmonelle pouvant aboutir à un vaccin.

  
Sur Terre, la virulence de la bactérie se dissipe trop vite pour avoir la possibilité de développer les souches nécessaires à l'élaboration d'un vaccin.

 
"L'ISS constitue un environnement unique" pour tester des vaccins, a assuré M. Pickens.

  
En 2005, le Congrès américain avait approuvé qu'une partie de l'ISS soit transformée en Laboratoire national, ce qui signifiait ouvrir ses portes à la recherche du secteur privé et, potentiellement, à l'industrie privée.

Première publication : 31/05/2008

Comments

COMMENTAIRE(S)