Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

Un vaccin testé en microgravité dans l'espace

Dernière modification : 31/05/2008

Des recherche en apesanteur sur la salmonellose à bord de la station spatiale internationale (ISS) pourraient aboutir à un vaccin. La puissance de cette bactérie peut être triplée en microgravité, facilitant les expérimentations.

Le développement d'un vaccin contre la salmonellose va être tenté à bord de la Station spatiale internationale (ISS) et pourrait démontrer la viabilité de la recherche en biotechnologie dans l'espace, ont indiqué vendredi la Nasa et des industriels.
 

Si ces recherches en apesanteur sur la salmonellose pouvaient aboutir à la fabrication d'un vaccin, cela démontrerait l'attrait financier des recherches en biotechnologie à bord de la navette et de l'ISS, ont souligné des responsables de la société Spacehab Inc.

 
Les infections à la salmonelle, qui se manifestent par des diarrhées et de la fièvre, se soignent souvent en quelques jours, mais peuvent être dangereuses pour les jeunes enfants et les personnes âgées.

  
Spacelab enverra ses tests de souches de salmonelle à bord de la navette Discovery qui doit être lancée samedi à 21H02 GMT, avec sept astronautes à bord dont une femme et un Japonais, et rejoindre la Station spatiale.

 
Un succès montrerait que "l'ISS est maintenant prête pour (faire des) affaires", a lancé Thomas Pickens, directeur de Spacehab et fils du milliardaire texan T. Boone Pickens.

   
En septembre 2006, une équipe menée par Timothy Hammond du Durham Veterans Affairs Medical Center (Caroline du nord, sud-est) avait découvert que la puissance de la bactérie pouvait être triplée en micro-gravité, permettant d'obtenir par manipulation génétique une souche de salmonelle pouvant aboutir à un vaccin.

  
Sur Terre, la virulence de la bactérie se dissipe trop vite pour avoir la possibilité de développer les souches nécessaires à l'élaboration d'un vaccin.

 
"L'ISS constitue un environnement unique" pour tester des vaccins, a assuré M. Pickens.

  
En 2005, le Congrès américain avait approuvé qu'une partie de l'ISS soit transformée en Laboratoire national, ce qui signifiait ouvrir ses portes à la recherche du secteur privé et, potentiellement, à l'industrie privée.

Première publication : 31/05/2008

COMMENTAIRE(S)