Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'ex-rebelle Ntaganda maintient son innocence à la veille de son procès à la CPI

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Rentrée scolaire : le premier jour d'école se raconte sur Twitter

En savoir plus

FOCUS

De la Macédoine à la Hongrie : le périple des migrants vers l’Europe occidentale

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les milles et une vies d’Eric-Emmanuel Schmitt

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

Faut-il revenir sur les 35 heures en France ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Crise des migrants : l'Europe en quête de solutions (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Crise des migrants : l'Europe en quête de solutions (partie 1)

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"Refugees Welcome" : des citoyens s'organisent pour aider les réfugiés

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le ralentissement de l'activité s'accentue en Chine

En savoir plus

Des Algériens condamnés pour "pratique illégale d'un culte non musulman"

Dernière modification : 24/06/2008

Quatre Algériens convertis au christianisme ont été condamnés à des peines de prison avec sursis, pour "pratique illégale d'un culte non musulman". Ils font appel du jugement.

Quatre Algériens convertis au christianisme ont été condamnés mardi à des peines de prison avec sursis et deux autres relaxés par le tribunal correctionnel de Tiaret (sud-ouest) qui les jugeait pour "pratique illégale d'un culte non musulman", a annoncé leur avocate à l'AFP.
  
Un converti a été condamné à six mois de prison avec sursis et une amende de 2.000 euros, et les trois autres à deux mois de prison avec sursis et une amende de 1.000 euros chacun, a précisé Me Khelloudja Khalfoun.
  
Les quatre condamnés ont reconnu s'être convertis au christianisme, mais nié devant le tribunal qu'ils participaient à une messe le jour de leur interpellation, le 9 mai.
  
Les deux autres convertis appartenant au même groupe ont été relaxés, a précisé l'avocate. Ils ont nié pour leur part s'être convertis et affirmé qu'ils participaient à un déjeuner.
  
Me Kheloudja a indiqué à l'AFP qu'elle allait faire appel de ce jugement, se fondant sur le fait que seuls les quatre prévenus qui avaient confirmé leur conversion au christianisme ont été condamnés. "Ils étaient jugés pour les mêmes faits, ils devaient être soit tous condamnés, soit tous relaxés", a-t-elle indiqué.
  
Le groupe composé de six avait été interpellé à Tiaret début mai à la sortie du domicile d'un deux et accusés d'avoir participé à une messe dans ce lieu qui n'est pas prévu à cet effet, selon les forces de sécurité.
  
Selon la loi controversée de février 2006 réglementant le culte en Algérie, le lieu de culte et son servant doivent être agréés par le ministère des affaires religieuses.
  
Le tribunal de Tiaret a reporté le 27 mai sa décision dans le procès d'une chrétienne convertie Habiba Kouider, 37 ans, jugée également pour exercice illégal d'un culte non musulman et demandé un "complément d'enquête". Le procureur avait requis trois ans de prison ferme à son encontre.
  
Elle avait été interpellée début avril par des gendarmes sur la route reliant Tiaret et Oran, à l'ouest d'Alger, en possession d'une dizaine d'exemplaires de la bible.
  
L'archevêque d'Alger Mgr Henri Teissier a souhaité la relaxe de Habiba Kouider, dans un entretien publié mercredi par le quotidien arabophone El Khabar.
  
Le tribunal correctionnel de Tissemsilt, à 350 km au sud-ouest d'Alger, doit de son côté se prononcer le 18 juin dans un troisième procès pour prosélytisme de deux autres Algériens convertis.
  
Condamnés le 20 novembre 2007 par défaut à deux ans de prison ferme et 5.000 euros d'amende chacun pour exercice illégal d'un culte non musulman, ils avaient demandé à être rejugés en leur présence, comme le leur permet la loi algérienne.
  
Le tribunal a décidé de reporter le procès afin de joindre au dossier les extraits de casier judiciaire des deux prévenus.
  

Première publication : 03/06/2008

COMMENTAIRE(S)