Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

CAP AMÉRIQUES

Familles séparées : la grogne monte aux États-Unis

En savoir plus

L’invité du jour

Karine Tuil : "Romancière, je tente à travers l’observation de la société d’en décrypter la complexité"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Boeing : "Il faut maintenir le dialogue entre américains et chinois"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Grèce : un allègement de la dette se profile à l'Eurogroupe

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Donald Trump contraint de reculer sur les familles de sans-papiers"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Play it again, Cristiano Ronaldo"

En savoir plus

Le revirement de Donald Trump sur la question des enfants migrants séparés de leurs parents

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Taxes américaines sur l'acier : les mesures de rétorsion de l'UE entreront en vigueur le 22 juin

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ethiopie-Erythrée : une délégation érythréenne ira bientôt à Addis-Abeba

En savoir plus

Quito et Bogota renouent leurs liens diplomatiques

Dernière modification : 10/06/2008

L'Equateur et la Colombie rétablissent leurs relations diplomatiques. Celles-ci ont été interrompues à la suite d'un raid militaire colombien contre une base arrière des rebelles des Farc en mars 2008.

L'Equateur et la Colombie ont décidé vendredi de renouer leurs liens diplomatiques au niveau des chargés d'affaires, trois mois après la rupture de leurs relations diplomatiques, à la suite d'une incursion de l'armée colombienne, a annoncé à Quito le Centre Carter.

"Aujourd'hui (vendredi), les deux présidents ont confirmé leur décision de franchir ce pas immédiatement à travers leurs ministères respectifs", indique un communiqué du Centre Carter, dont le siège est à Atlanta aux Etats-Unis et qui s'est chargé d'une médiation entre les deux pays.

L'ex-président américain Jimmy Carter s'est entretenu au téléphone avec les présidents équatorien Rafael Correa et colombien Alvaro Uribe pour les consulter "sur la possibilité de rétablir immédiatement leurs relations au niveau de chargé d'affaires et sans conditions".

La ministre équatorienne des Affaires étrangères Maria Isabel Salvador a confirmé au cours d'un point de presse que M. Correa lui avait "donné pour instructions de procéder à cette mesure".

"Dans un premier temps, on accrédite le chargé d'affaires qui est un diplomate de rang inférieur à celui de l'ambassadeur", a souligné un fonctionnaire du ministère, Mme Salvador se refusant à de plus amples commentaires.

Le gouvernement équatorien a précisé que même si le communiqué mentionnait un rétablissement des relations diplomatiques, l'envoi d'un ambassadeur à Bogota et le retour à Quito d'un ambassadeur colombien prendraient du temps.

L'Equateur avait rompu le 3 mars ses relations diplomatiques avec la Colombie, expulsé l'ambassadeur colombien à Quito et mobilisé ses troupes sur leur frontière commune.

Le 1er mars, des troupes colombiennes avaient effectué un raid en territoire équatorien afin d'éliminer le numéro deux de la guérilla marxiste des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc), Raul Reyes.
 

Première publication : 07/06/2008