Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Vol AH5017 d'Air Algérie : Paris n'exclut "aucune hypothèse"

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

Quito et Bogota renouent leurs liens diplomatiques

Dernière modification : 10/06/2008

L'Equateur et la Colombie rétablissent leurs relations diplomatiques. Celles-ci ont été interrompues à la suite d'un raid militaire colombien contre une base arrière des rebelles des Farc en mars 2008.

L'Equateur et la Colombie ont décidé vendredi de renouer leurs liens diplomatiques au niveau des chargés d'affaires, trois mois après la rupture de leurs relations diplomatiques, à la suite d'une incursion de l'armée colombienne, a annoncé à Quito le Centre Carter.

"Aujourd'hui (vendredi), les deux présidents ont confirmé leur décision de franchir ce pas immédiatement à travers leurs ministères respectifs", indique un communiqué du Centre Carter, dont le siège est à Atlanta aux Etats-Unis et qui s'est chargé d'une médiation entre les deux pays.

L'ex-président américain Jimmy Carter s'est entretenu au téléphone avec les présidents équatorien Rafael Correa et colombien Alvaro Uribe pour les consulter "sur la possibilité de rétablir immédiatement leurs relations au niveau de chargé d'affaires et sans conditions".

La ministre équatorienne des Affaires étrangères Maria Isabel Salvador a confirmé au cours d'un point de presse que M. Correa lui avait "donné pour instructions de procéder à cette mesure".

"Dans un premier temps, on accrédite le chargé d'affaires qui est un diplomate de rang inférieur à celui de l'ambassadeur", a souligné un fonctionnaire du ministère, Mme Salvador se refusant à de plus amples commentaires.

Le gouvernement équatorien a précisé que même si le communiqué mentionnait un rétablissement des relations diplomatiques, l'envoi d'un ambassadeur à Bogota et le retour à Quito d'un ambassadeur colombien prendraient du temps.

L'Equateur avait rompu le 3 mars ses relations diplomatiques avec la Colombie, expulsé l'ambassadeur colombien à Quito et mobilisé ses troupes sur leur frontière commune.

Le 1er mars, des troupes colombiennes avaient effectué un raid en territoire équatorien afin d'éliminer le numéro deux de la guérilla marxiste des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc), Raul Reyes.
 

Première publication : 07/06/2008

COMMENTAIRE(S)