Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Les candidats à la présidentielle afghane acceptent de partager le pouvoir

    En savoir plus

  • Le cessez-le-feu en Ukraine n’a encore rien d’effectif, selon l'Otan

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

Quito et Bogota renouent leurs liens diplomatiques

Dernière modification : 10/06/2008

L'Equateur et la Colombie rétablissent leurs relations diplomatiques. Celles-ci ont été interrompues à la suite d'un raid militaire colombien contre une base arrière des rebelles des Farc en mars 2008.

L'Equateur et la Colombie ont décidé vendredi de renouer leurs liens diplomatiques au niveau des chargés d'affaires, trois mois après la rupture de leurs relations diplomatiques, à la suite d'une incursion de l'armée colombienne, a annoncé à Quito le Centre Carter.

"Aujourd'hui (vendredi), les deux présidents ont confirmé leur décision de franchir ce pas immédiatement à travers leurs ministères respectifs", indique un communiqué du Centre Carter, dont le siège est à Atlanta aux Etats-Unis et qui s'est chargé d'une médiation entre les deux pays.

L'ex-président américain Jimmy Carter s'est entretenu au téléphone avec les présidents équatorien Rafael Correa et colombien Alvaro Uribe pour les consulter "sur la possibilité de rétablir immédiatement leurs relations au niveau de chargé d'affaires et sans conditions".

La ministre équatorienne des Affaires étrangères Maria Isabel Salvador a confirmé au cours d'un point de presse que M. Correa lui avait "donné pour instructions de procéder à cette mesure".

"Dans un premier temps, on accrédite le chargé d'affaires qui est un diplomate de rang inférieur à celui de l'ambassadeur", a souligné un fonctionnaire du ministère, Mme Salvador se refusant à de plus amples commentaires.

Le gouvernement équatorien a précisé que même si le communiqué mentionnait un rétablissement des relations diplomatiques, l'envoi d'un ambassadeur à Bogota et le retour à Quito d'un ambassadeur colombien prendraient du temps.

L'Equateur avait rompu le 3 mars ses relations diplomatiques avec la Colombie, expulsé l'ambassadeur colombien à Quito et mobilisé ses troupes sur leur frontière commune.

Le 1er mars, des troupes colombiennes avaient effectué un raid en territoire équatorien afin d'éliminer le numéro deux de la guérilla marxiste des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc), Raul Reyes.
 

Première publication : 07/06/2008

COMMENTAIRE(S)