Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

James Foley : "sur la piste de l'égorgeur"

En savoir plus

DÉBAT

Irak : comment lutter contre l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Dette argentine : la réplique de la justice américaine

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Nos étoiles contraires", sortez vos mouchoirs !

En savoir plus

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Barbarie"

En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les victimes malaisiennes rapatriées à Kuala Lumpur

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Sans surprise, Erdogan choisit Davutoglu au poste de Premier ministre turc

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Brandao suspendu provisoirement après son coup de tête

    En savoir plus

  • Riposte contre l’EI en Irak : "On assiste à un jeu très cynique"

    En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

    En savoir plus

  • À Bangui, plusieurs centaines de manifestants réclament le départ des soldats français

    En savoir plus

  • Yémen : ultimatum de la rébellion chiite qui exige la démission du gouvernement

    En savoir plus

  • Gaza : trois commandants du Hamas tués dans un raid israélien

    En savoir plus

  • Présidentielle au Brésil : la candidature de Marina Silva menace Dilma Rousseff

    En savoir plus

  • Syrie - Irak : le pape François tantôt pacifiste, tantôt interventionniste

    En savoir plus

L'Autriche se veut modeste, l'Allemagne conquérante

Dernière modification : 08/06/2008

L'Autriche, pays coorganisateur de l'Euro 2008, affronte dimanche la Croatie en match d'ouverture du groupe B et espère gagner "au moins un match", tandis que les favoris de la poule, les Allemands, joue contre la Pologne.

La Croatie, qui défie l'Autriche, pays coorganisateur, à Vienne, et l'Allemagne, qui rencontre la Pologne à Klagenfurt, vont tenter dimanche de confirmer leur statut de favoris du groupe B du premier tour de l'Euro-2008.


Autriche-Croatie (dimanche, 16H00 GMT à Vienne) - Les Autrichiens, qui abordent "leur" Euro en position d'outsider absolu, savent qu'ils ne partiront pas favoris face aux Croates, face auxquels ils ont perdu à trois reprises en autant de confrontations. "Ce sera du 60-40" pour les visiteurs, a concédé leur sélectionneur Josef Hickersberger. Le milieu et capitaine Andreas Ivanschitz, 35 ans, tentera d'apporter son expérience. La Croatie s'avance avec de nombreuses valeurs sûres, comme Ivica Olic, les frères Kovac et la possible révélation Luka Modric. De quoi faire oublier l'absence de l'attaquant Eduardo, blessé à la jambe gauche et forfait pour le tournoi.


Allemagne-Pologne (dimanche, 18H45 GMT à Klagenfurt) - L'Allemagne, qui n'a pas remporté la moindre rencontre lors d'un Euro depuis son sacre de 1996, aura à coeur de mettre un terme à cette série face à un adversaire qu'elle a déjà vaincu lors de la phase de poules de "sa" Coupe du monde, il y a deux ans (1-O). Le sélectionneur Joachim Löw a toutefois prévenu: "C'est un adversaire costaud et difficile, qui a beaucoup progressé depuis le Mondial-2006 sous la direction de Leo Beenhakker." Pour contourner ce premier obstacle, les Allemands devraient s'appuyer sur leurs attaquants Miroslav Klose et Mario Gomez, même si Löw n'exclut pas d'aligner un duo "polonais" composé de Klose et Lukas Podolski.

Côté polonais, la préparation du match a été parasitée par les photomontages publiés dans la presse tabaloïde du pays. Le sélectionneur a même présenté jeudi ses excuses à Löw et Michael Ballack, dont les têtes coupées et maculées de sang sont apparues en Une d'un journal avec des références à une victoire militaire polonaise remontant au XVe siècle. Sur le terrain, les hommes de Beenhakker ont connu un coup dur vendredi, avec l'annonce du forfait de leur milieu offensif Jakub Blaszczykowski.

Première publication : 08/06/2008

COMMENTAIRE(S)