Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

"Il faut que Pékin réévalue ses politiques dans les régions tibétaines"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Uruguay : la vie après Guantanamo

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : les Alévis, des musulmans à part

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tunisie : vieux président pour jeune démocratie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Comédies musicales, friandises, illuminations : les réjouissances de fin d'année !

En savoir plus

SUR LE NET

L'Unicef invite les enfants de Gaza à dessiner leur futur

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gabon : un vent de contestation

En savoir plus

DÉBAT

Gabon : l'opposition demande le départ du président Ali Bongo

En savoir plus

DÉBAT

Trois attaques en France en 48 heures : un effet de mimétisme ?

En savoir plus

Chabal de retour en équipe de France

Dernière modification : 09/06/2008

Absent pour le Tournoi des VI nations, Sébastien Chabal a été rappelé en équipe de France, pour disputer les tests-matchs de juin en Australie. Sans les joueurs des quatre meilleurs clubs français, la sélection compte douze nouveaux.

L'entraîneur du XV de France, Marc Lièvremont, est confronté à un véritable casse-tête pour élaborer la liste, rendue publique lundi, des 26 joueurs retenus pour sa première tournée en Australie (28 juin-5 juillet), tiraillé entre les blessés et l'absence d'une vingtaine de ténors du Top 14.

Diabolique calendrier! Cette saison d'après-Coupe du Monde n'ayant commencé qu'en novembre, les entraîneurs du XV de France doivent se priver des joueurs des quatre clubs demi-finalistes du Top 14, ses principaux pourvoyeurs, qui s'affronteront en France en pleine tournée australe.

Or Clermont, Toulouse, Paris et Perpignan ont fourni 19 des 34 joueurs utilisés par Lièvremont pour son premier Tournoi des six nations conclu à la 3e place, auxquels il faut encore retrancher les Berjalliens Morgan Parra et Yann David, qui disputent le Mondial des moins de vingt ans.

Et pour ne rien arranger, le technicien français sera également privé de joueurs non utilisés au printemps mais prévus de longue date pour l'Australie: le pilier berjallien Olivier Milloud, tout juste victime d'une rupture totale d'un tendon d'Achille et surtout l'ouvreur Frédéric Michalak, revenu de son expérience chez les Sharks sud-africains avec une blessure au genou gauche.

L'encadrement tricolore, qui qualifiait cette double confrontation face aux Wallabies de "tournée de tous les dangers", est donc condamné à poursuivre ses expérimentations du Tournoi.

L'ossature du groupe formera un curieux axe Biarritz-Montpellier... Londres, les principales écuries disponibles.

"Marc (Lièvremont) va nous en prendre six ou sept", prédisait samedi soir l'entraîneur-adjoint de Biarritz, Jacques Delmas. On y trouvera probablement Damien Traille au centre, Dimitri Yachvili derrière la mêlée, Jérôme Thion en 2e ligne et Imanol Harinordoquy en troisième. On peut parier également sur la présence du pilier Benoît Lecouls, de Benjamin Thiéry et Romain Cabannes pour la ligne de trois-quarts et du futur pilier basque Fabien Barcella.

Les jeunes Montpelliérains tant utilisés pendant le Tournoi feront office de cadres. Fulgence Ouedraogo et Louis Picamoles sont indispensables en troisième ligne et François Trinh-Duc sera l'ouvreur, probablement en concurrence avec le Berjallien Benjamin Boyet. Le demi de mêlée Julien Tomas, aperçu neuf minutes durant contre l'Italie, devrait profiter de l'absence de Morgan Parra.

Une cinquième colonne anglaise complètera la cohorte. Sébastien Chabal (Sale), jamais utilisé depuis la prise de fonction de Lièvremont, devrait faire son retour en troisième ligne. Son équipier Lionel Faure, une des satisfactions du Tournoi, sera de la partie au poste de pilier et devrait cette fois-ci être accompagné de "son" talonneur Sébastien Bruno (24 sélections). Une première chance pourrait être offerte au pilier de Leicester (ENG), Benjamin Kayser, en l'absence de Szarzewski, Servat et Guirado.

Le Montalbanais Ibrahim Diarra, jugé satisfaisant lors de son baptême du feu contre l'Italie, devrait compléter une troisième ligne bien pourvue. Son équipier Yoan Audrin pourrait honorer sa première cape au centre. Et leur futur partenaire Julien Laharrague, qui évolue pour l'heure à Sale, pourrait faire son retour au poste d'arrière.

Le Berjallien Julien Pierre et l'Albigeois Arnaud Méla pourraient apporter un peu de jeunesse à la seconde ligne aux côtés du capitaine Lionel Nallet. Et Bayonne, seul club non sollicité pour le Tournoi des six nations, pourrait bien envoyer les arrières-ailiers Jean-Baptiste Peyras Loustalet et/ou Pépito Elhorga, à moins d'une chance accordée à Alexis Palisson (Brive).

Le groupe probable:

Avants (15): Faure (Sale/ENG), Barcella (Auch), Boyoud (Dax), Lecouls (Biarritz), Bruno (Sale/ENG), Kayser (Leicester/ENG), Nallet (Castres, cap), Thion (Biarritz), Pierre (Bourgoin), Méla (Albi), Ouedraogo (Montpellier), Picamoles (Montpellier), Chabal (Sale/ENG), Diarra (Montauban), Harinordoquy (Biarritz)

Arrières (11): Trinh-Duc (Montpellier), Boyet (Bourgoin), Yachvili (Biarritz), Tomas (Montpellier), Traille (Biarritz), Audrin (Montauban), Cabannes (Biarritz), Thiéry (Biarritz), J. Laharrague (Sale/ENG), Peyras-Loustalet (Bayonne), Elhorga (Bayonne)
 

Première publication : 09/06/2008

COMMENTAIRE(S)