Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Débat Trump vs Clinton : les réactions sur la toile

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Débat Juncker - Schulz : "Quel avenir pour l'Europe ?"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Christian Estrosi : "Les attentats ne suffisent pas à expliquer les chiffres du chômage"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Christian Estrosi : "Les propos de Patrick Buisson ne me touchent pas"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : aux États-Unis, le mouvement "Buy Black" prend de l’ampleur

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Alain Mabanckou, écrivain du monde

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

Trump ou Clinton : qui est le plus crédible sur l'économie ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Alep, symbole de la faiblesse américaine"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Fance : le chômage repart à la hausse

En savoir plus

Censure de la pornographie infantile sur le Web américain

Dernière modification : 11/06/2008

Trois grands fournisseurs d'accès Internet américains ont accepté de restreindre l'accès à des sites de pornographie infantile. Des accords similaires sont en discussion avec d'autres fournisseurs d'accès.

Trois grands fournisseurs d'accès à l'internet américain ont accepté de restreindre l'accès à des sites de pornographie mettant en scène des enfants, a annoncé mardi le procureur de New York.

Dans un communiqué, Andrew Cuomo a précisé que pour la première fois, Verizon, Sprint et Time Warner Cable, trois des principaux fournisseurs d'accès à internet aux Etats-Unis, avaient accepté de censurer des "newsgroups" (groupes de discussion) et de supprimer l'accès à des sites qui hébergent des images pornographiques incluant des enfants.

"L'omniprésence de la pornographie infantile sur internet est horrible, et il fallait l'arrêter", a déclaré M. Cuomo. "Nous nous attaquons à ce problème en travaillant avec les fournisseurs d'accès pour nous assurer qu'ils ne tolèrent pas ce commerce immoral", a-t-il dit.

Les fournisseurs d'accès avaient jusqu'à présent refusé de contrôler le contenu des communications électroniques entre utilisateurs, mais ils ont finalement accepté de bloquer ces contenus, selon M. Cuomo.

"Parmi les mesures prises par Time Warner Cable, nous retirons des newsgroups de notre service internet", a confirmé Jeff Zimmerman, vice-président de l'entreprise.

Verizon et Time Warner sont deux des plus importants fournisseurs d'accès américains. Verizon a 8,2 millions d'abonnés et Time Warner Cable 7,9 millions. Sprint est un des trois principaux opérateurs de téléphonie mobile.

L'accord affectera tous les utilisateurs américains, et M. Cuomo a précisé être en train de négocier des accords similaires avec d'autres fournisseurs d'accès.

En France mardi, la ministre de l'Intérieur Michèle Alliot-Marie a annoncé le blocage par les fournisseurs d'accès à internet (FAI) des sites pédophiles installés à l'étranger, un verrou supplémentaire pour "mieux sécuriser" les utilisateurs d'internet.
 

Première publication : 11/06/2008

COMMENTAIRE(S)