Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif : de Sarajevo à Guantanamo, l’itinéraire des six d’Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle en Côte d'Ivoire : le soutien de Bédié est une "trahison" selon Bertin

En savoir plus

FOCUS

Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

En savoir plus

MODE

Fashion week : promenade pour un objet d’exception

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Leïla Bekhti

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande : un sursaut possible ?

En savoir plus

DÉBAT

Hollande face à la presse : le chef de l'État a tenu sa conférence semestrielle

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de la Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse: les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Euro-2020 : la finale de l'"Euro pour l’Europe" à Wembley

    En savoir plus

  • Corruption : amende record pour le géant pharmaceutique GSK

    En savoir plus

  • Le Paris des Arts de Leïla Bekhti

    En savoir plus

  • Après le "non" de l’Écosse, la Catalogne prépare son propre référendum

    En savoir plus

  • Ebola : l'infirmière française contaminée reçoit un traitement expérimental

    En savoir plus

Censure de la pornographie infantile sur le Web américain

Dernière modification : 11/06/2008

Trois grands fournisseurs d'accès Internet américains ont accepté de restreindre l'accès à des sites de pornographie infantile. Des accords similaires sont en discussion avec d'autres fournisseurs d'accès.

Trois grands fournisseurs d'accès à l'internet américain ont accepté de restreindre l'accès à des sites de pornographie mettant en scène des enfants, a annoncé mardi le procureur de New York.

Dans un communiqué, Andrew Cuomo a précisé que pour la première fois, Verizon, Sprint et Time Warner Cable, trois des principaux fournisseurs d'accès à internet aux Etats-Unis, avaient accepté de censurer des "newsgroups" (groupes de discussion) et de supprimer l'accès à des sites qui hébergent des images pornographiques incluant des enfants.

"L'omniprésence de la pornographie infantile sur internet est horrible, et il fallait l'arrêter", a déclaré M. Cuomo. "Nous nous attaquons à ce problème en travaillant avec les fournisseurs d'accès pour nous assurer qu'ils ne tolèrent pas ce commerce immoral", a-t-il dit.

Les fournisseurs d'accès avaient jusqu'à présent refusé de contrôler le contenu des communications électroniques entre utilisateurs, mais ils ont finalement accepté de bloquer ces contenus, selon M. Cuomo.

"Parmi les mesures prises par Time Warner Cable, nous retirons des newsgroups de notre service internet", a confirmé Jeff Zimmerman, vice-président de l'entreprise.

Verizon et Time Warner sont deux des plus importants fournisseurs d'accès américains. Verizon a 8,2 millions d'abonnés et Time Warner Cable 7,9 millions. Sprint est un des trois principaux opérateurs de téléphonie mobile.

L'accord affectera tous les utilisateurs américains, et M. Cuomo a précisé être en train de négocier des accords similaires avec d'autres fournisseurs d'accès.

En France mardi, la ministre de l'Intérieur Michèle Alliot-Marie a annoncé le blocage par les fournisseurs d'accès à internet (FAI) des sites pédophiles installés à l'étranger, un verrou supplémentaire pour "mieux sécuriser" les utilisateurs d'internet.
 

Première publication : 11/06/2008

COMMENTAIRE(S)