Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Mort d'un patron baroque"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Christophe de Margerie, entre hommages et polémiques

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Nigeria n'est plus touché par l'épidémie

En savoir plus

FOCUS

Londres, capitale des ultra-riches

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France - Allemagne : vers un accord sur l'investissement

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le groupe Total frappé au coeur par le décès de son PDG

En savoir plus

SUR LE NET

États-Unis : des costumes "Ebola" pour Halloween critiqués en ligne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ce que veut la Turquie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les yeux doux d'Angela Merkel"

En savoir plus

Censure de la pornographie infantile sur le Web américain

Dernière modification : 11/06/2008

Trois grands fournisseurs d'accès Internet américains ont accepté de restreindre l'accès à des sites de pornographie infantile. Des accords similaires sont en discussion avec d'autres fournisseurs d'accès.

Trois grands fournisseurs d'accès à l'internet américain ont accepté de restreindre l'accès à des sites de pornographie mettant en scène des enfants, a annoncé mardi le procureur de New York.

Dans un communiqué, Andrew Cuomo a précisé que pour la première fois, Verizon, Sprint et Time Warner Cable, trois des principaux fournisseurs d'accès à internet aux Etats-Unis, avaient accepté de censurer des "newsgroups" (groupes de discussion) et de supprimer l'accès à des sites qui hébergent des images pornographiques incluant des enfants.

"L'omniprésence de la pornographie infantile sur internet est horrible, et il fallait l'arrêter", a déclaré M. Cuomo. "Nous nous attaquons à ce problème en travaillant avec les fournisseurs d'accès pour nous assurer qu'ils ne tolèrent pas ce commerce immoral", a-t-il dit.

Les fournisseurs d'accès avaient jusqu'à présent refusé de contrôler le contenu des communications électroniques entre utilisateurs, mais ils ont finalement accepté de bloquer ces contenus, selon M. Cuomo.

"Parmi les mesures prises par Time Warner Cable, nous retirons des newsgroups de notre service internet", a confirmé Jeff Zimmerman, vice-président de l'entreprise.

Verizon et Time Warner sont deux des plus importants fournisseurs d'accès américains. Verizon a 8,2 millions d'abonnés et Time Warner Cable 7,9 millions. Sprint est un des trois principaux opérateurs de téléphonie mobile.

L'accord affectera tous les utilisateurs américains, et M. Cuomo a précisé être en train de négocier des accords similaires avec d'autres fournisseurs d'accès.

En France mardi, la ministre de l'Intérieur Michèle Alliot-Marie a annoncé le blocage par les fournisseurs d'accès à internet (FAI) des sites pédophiles installés à l'étranger, un verrou supplémentaire pour "mieux sécuriser" les utilisateurs d'internet.
 

Première publication : 11/06/2008

COMMENTAIRE(S)