Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Grèce, la victoire de Syriza doit-elle inquiéter les Européens ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Union Africaine, est-ce vraiment une union ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande, le "Hitler" d'Al Watan Al An

En savoir plus

REPORTERS

Syrie : Kobané, la reconquête

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Lutte contre Boko Haram : des bombardements tchadiens au Nigeria

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Manifestations anti-MINUSMA : l'ONU ouvre une enquête

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le Who's who du procès Bettencourt

En savoir plus

TECH 24

Des technologies pour aider les malvoyants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Guillaume de Tonquédec, acteur chouchou des français

En savoir plus

Le cofondateur de Google fera du tourisme dans l'espace

Dernière modification : 14/06/2008

Sergey Brin, cofondateur de Google, sera l'un des deux premiers touristes de l'espace à aller sur la Station spatiale internationale (ISS) en 2011. Le prix du ticket coûte cinq millions de dollars.

L'un des deux cofondateurs de Google, Sergey Brin, a réservé sa place pour un vol spatial prévu en 2011 à bord d'un vaisseau russe Soyouz, selon l'édition de mercredi du quotidien New York Times.

Selon le quotidien, Space Adventures, une entreprise basée en Virginie (est) qui permet à de richissimes clients de faire du tourisme spatial à bord de vaisseaux Soyouz qui rejoignent la Station spatiale internationale (ISS), prévoit d'affréter son propre vol sur un Soyouz en 2011.

Sergey Brin y occupera l'une des deux places disponibles et a déjà versé à Space Adventures la somme de 5 millions de dollars. "Je crois très fort à l'exploration et au développement commercial de l'espace et j'ai hâte d'avoir la possibilité d'aller dans l'espace", a-t-il déclaré dans un communiqué.

Space Adventure, qui a déjà envoyé cinq touristes dans l'espace, devait annoncer officiellement la nouvelle mercredi à New York au cours d'une conférence de presse.

Première publication : 11/06/2008

COMMENTAIRE(S)