Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

REPORTERS

L’Écosse va-t-elle filer à l'anglaise ?

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

DÉBAT

Lutte contre les jihadistes : faut-il s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • "Hollande renvoie l’image de quelqu’un de trop optimiste"

    En savoir plus

  • L'Australie déjoue des meurtres projetés par l'État islamique

    En savoir plus

  • Ebola : la Française contaminée bientôt rapatriée à Paris

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Air France : les pilotes maintiennent la pression au 4e jour de grève

    En savoir plus

  • Ajax - PSG : Lucas reconnaît avoir fait "une erreur"

    En savoir plus

  • Vidéo : à la rencontre des réfugiés syriens exilés en Turquie

    En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : la presse britannique veut sauver l'Union

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

Les Turcs à l'arraché, les Suisses la tête haute

Dernière modification : 16/06/2008

La Turquie s’est qualifiée pour les quarts de finale en se hissant à la deuxième place du groupe A grâce à une victoire 3-2 contre la République tchèque. La Suisse quitte l’Euro sur une victoire 2-0 contre le Portugal, déjà qualifié.

Pour voir tous les résultats de l'Euro 2008 et les commentaires de nos Observateurs, cliquez ici.

 

La Turquie, qui a de nouveau émergé en fin de rencontre, s'est qualifiée pour les quarts de finale de l'Euro-2008 après son incroyable succès 3 à 2 face à une République tchèque qui aura mené au score jusqu'à trois minutes du terme et une bourde de Cech, dimanche soir à Genève.
   
Nihat Kahveci et ses coéquipiers, qui terminent à la deuxième place du groupe A, dominé par le Portugal, affronteront au tour suivant la Croatie, vendredi à Vienne.
   
Le miracle turc a donc une nouvelle fois eu lieu. Les hommes de Fatih Terim continuent de jouer sur la corde raide mais ils sont toujours présents.
   
Après s'être qualifiés d'extrême justesse pour cet Euro-2008 au terme d'un parcours éliminatoire chaotique, ils avaient ensuite bien mal débuté le tournoi.
   
Une défaite d'entrée face au Portugal les avait mis sous pression et leur succès face à la Suisse (2-1), mercredi, n'avait été acquis que sur un but de Turan dans le temps additionnel (90+2)...
   
"Notre expérience récente montre que mes joueurs savent évoluer sous pression", avait déclaré Terim à la veille du match.
   
Le sélectionneur avait vu juste. Même si son équipe a été bousculée et est passée tout près de la correctionnelle, elle a de nouveau fait preuve de ressources mentales exceptionnelles.
   
Les Turcs, qui n'avaient jamais battu les Tchèques jusqu'à ce dimanche, ont renversé une situation plus que compromise. Le match le plus fou de cet Euro !
   
Véritable huitième de finale qualifiant le seul vainqueur pour le tour suivant, ce match couperet entre deux équipes à égalité de points ainsi que de buts marqués et concédés, a accouché d'un scénario incroyable.
   
Dominateurs dès les premières minutes, les Tchèques ont multiplié les tentatives, s'obstinant à chercher la tête du géant (2,02 m) Koller, seul aux avant-postes et de retour dans le onze de départ après sa mise à l'écart lors de la 2e journée face au Portugal.
   
Persévérance payante: à la demi-heure, sur un centre de la droite de Zdenek Grygera, l'ancien buteur de l'AS Monaco plaçait d'une tête puissante le ballon sous la barre du but défendu par Volkan Demirel (1-0, 34e).
   
Dos au mur, les Turcs, qui avaient débuté avec la peur au ventre, ont alors été contraints de se découvrir, de faire le jeu.
   
Extrêmement volontaires, Mehmet Aurélio et ses coéquipiers ont aussi été confus et ont fait preuve de trop de précipitation face à une défense adverse regroupée et sécurisée dans ses moments d'errance par le gardien Petr Cech, comme à la 52e, après une belle reprise de la tête d'Aurélio.
   
Le but marqué en contre-attaque par Jaroslav Plasil d'une splendide demi-volée (2-0, 62e) n'a fait que conforter les Tchèques sur la voie du succès. Erreur.
   
Car ce succès a été remis en question par le but de Turan Arda à un quart d'heure de la fin (2-1, 75e).
   
Une erreur de Petr Cech, jusque-là impeccable, a alors permis aux Turcs d'égaliser. Alors qu'il restait deux minutes à jouer, le portier a commis une bourde inhabituelle pour lui, en relâchant un ballon sur un centre apparemment anodin. Nihat Khaveci qui suivait, récupérait le ballon pour marquer (2-2, 87).
   
L'incroyable se produisait alors. Nihat Khaveci, encore lui, se jouait de la défense tchèque pour envoyer les siens au paradis (3-2, 89e), une qualification ternie par l'exclusion du gardien turc Volkan en toute fin de rencontre pour avoir poussé Koller (90+2).

 

La Suisse sauve l'honneur

 

La Suisse, coorganisatrice de l'Euro-2008, déjà éliminée avant son dernier match, a réussi, dimanche soir à Bâle, à arracher pour l'honneur sa seule victoire du tournoi face à une équipe bis du Portugal (2-0), déjà tourné vers son quart de finale.
  
Pour ce dernier match sans enjeu, les Helvètes ont donc réussi à décrocher leur première victoire dans un Euro après trois participations, le seul cadeau qu'ils pouvaient encore offrir à leur public et à leur sélectionneur Köbi Kuhn, qui dirigeait pour la dernière fois la "Nati".
  
Köbi Kuhn avait prévenu que son équipe allait tout faire pour finir sur une bonne note. Elle l'a obtenue, même si elle la doit beaucoup plus à l'apathie de l'équipe bis portugaise sans grande saveur alignée par Luiz Felipe Scolari et qui, en seconde période, ne semblait plus vraiment concernée par ce match sans enjeu pour elle.
  
La défense portugaise a craqué une première fois après une bonne séquence des Suisses, battue sur sur une frappe de Yakin (71). Sept minutes avant la fin, preuve encore une fois que les Portugais n'y étaient plus, une faute de Meira dans la surface offrait un penalty aux Helvètes. Yakin s'en chargeait pour inscrire son troisième but dans cet Euro (83).

Première publication : 15/06/2008

COMMENTAIRE(S)