Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

Washington salue le retour de la France dans l'Otan

Dernière modification : 18/06/2008

La Maison Blanche a salué mardi le retour prochain de la France dans le commandement militaire intégré de l'Otan, confirmé par le président Nicolas Sarkozy, lors de la présentation du Livre blanc de la défense française mardi.

La Maison Blanche a salué mardi l'annonce du retour prochain de la France dans le commandement militaire intégré de l'Otan.

"Nous saluons la nouvelle", a dit un porte-parole de la Maison Blanche, Gordon Johndroe.

Le président français Nicolas Sarkozy a confirmé plus tôt que son pays rejoindrait prochainement le commandement militaire intégré de l'Otan, mais a souligné que la dissuasion nucléaire resterait "strictement nationale".

Stephen Hadley, conseiller de George W. Bush à la sécurité nationale, avait indiqué en avril lors du sommet de l'Alliance atlantique à Bucarest que le président américain était favorable au retour de la France dans le commandement intégré comme, de manière plus générale, au renforcement des capacités de ses partenaires européens pour les missions de l'Union européenne et de l'Otan.

M. Bush a "signifié clairement que les Etats-Unis veulent voir dans l'Europe, dans l'Union européenne, un partenaire fort, et cela implique à la fois que ces pays (européens) aient des capacités militaires accrues, mais aussi qu'on associe les capacités militaires de l'Otan et les capacités civiles et politiques de l'Union européenne", avait dit M. Hadley.

Un porte-parole du département d'Etat, Tom Casey, a également salué ce retour de la France dans le commandement militaire intégré de l'Otan. "Je pense que cela reflète très bien le rôle important joué par la France dans l'Alliance, ainsi que les efforts croissants pour une intégration entre l'Otan et l'Union européenne, en même temps que (cette dernière) cherche à développer ses propres capacités en matière de sécurité", a indiqué le porte-parole.

Première publication : 18/06/2008

COMMENTAIRE(S)