Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Chapeau bas, Queen Élisabeth !"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Bayrou out : pas de quartiers"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Gloire et décadence de Travis Kalanick, patron d'Uber

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Démission forcée du PDG d'Uber : quelles conséquences pour le groupe ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Politique française : faites vos jeux, rien ne va plus !

En savoir plus

LE DÉBAT

Gouvernement Philippe 2 : quels changements ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Kurdistan irakien : le référendum d'indépendance, "une décision irréversible"

En savoir plus

FOCUS

Crise diplomatique dans le Golfe : les raisons de la colère

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Ava", un premier film solaire sur l’adolescence

En savoir plus

Washington salue le retour de la France dans l'Otan

Dernière modification : 18/06/2008

La Maison Blanche a salué mardi le retour prochain de la France dans le commandement militaire intégré de l'Otan, confirmé par le président Nicolas Sarkozy, lors de la présentation du Livre blanc de la défense française mardi.

La Maison Blanche a salué mardi l'annonce du retour prochain de la France dans le commandement militaire intégré de l'Otan.

"Nous saluons la nouvelle", a dit un porte-parole de la Maison Blanche, Gordon Johndroe.

Le président français Nicolas Sarkozy a confirmé plus tôt que son pays rejoindrait prochainement le commandement militaire intégré de l'Otan, mais a souligné que la dissuasion nucléaire resterait "strictement nationale".

Stephen Hadley, conseiller de George W. Bush à la sécurité nationale, avait indiqué en avril lors du sommet de l'Alliance atlantique à Bucarest que le président américain était favorable au retour de la France dans le commandement intégré comme, de manière plus générale, au renforcement des capacités de ses partenaires européens pour les missions de l'Union européenne et de l'Otan.

M. Bush a "signifié clairement que les Etats-Unis veulent voir dans l'Europe, dans l'Union européenne, un partenaire fort, et cela implique à la fois que ces pays (européens) aient des capacités militaires accrues, mais aussi qu'on associe les capacités militaires de l'Otan et les capacités civiles et politiques de l'Union européenne", avait dit M. Hadley.

Un porte-parole du département d'Etat, Tom Casey, a également salué ce retour de la France dans le commandement militaire intégré de l'Otan. "Je pense que cela reflète très bien le rôle important joué par la France dans l'Alliance, ainsi que les efforts croissants pour une intégration entre l'Otan et l'Union européenne, en même temps que (cette dernière) cherche à développer ses propres capacités en matière de sécurité", a indiqué le porte-parole.

Première publication : 18/06/2008

COMMENTAIRE(S)