Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

  • Nouvelle journée de raids israéliens sur Gaza, le Hamas reste introuvable

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile attaquée en justice

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Brésil – Pays-Bas : la Seleçao veut sauver son honneur

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne essuie de lourdes pertes, Donetsk devient ville fantôme

    En savoir plus

  • Vidéo : les habitants de Rafah pris au piège des raids israéliens

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

Le cinéaste Jean Delannoy décède à 100 ans

©

Dernière modification : 19/06/2008

Jean Delannoy est décédé à l'âge de 100 ans mercredi. Ce cinéaste français avait remporté le premier Grand prix du Festival de Cannes en 1946 avec "La symphonie pastorale". Son dernier film, "Marie de Nazareth", remonte à 1995.

Le réalisateur Jean Delannoy, décédé mercredi à l'âge de 100 ans, était un solide artisan du cinéma français d'après-guerre, réputé pour ses adaptations littéraires et ses films historiques.

Né le 12 janvier 1908 à Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis), Jean Delannoy exerce plusieurs professions avant de se lancer dans le cinéma, en 1930. Décorateur, acteur, monteur et finalement réalisateur, il acquiert une remarquable maîtrise technique, repérable dès son premier film, "Paris-Deauville" (1933).

Amateur de littérature, il accède à une large notoriété en collaborant avec le poète Jean Cocteau pour la réalisation de "L'éternel retour" (1943), adaptation du mythe de Tristan et Yseult incarnée par Jean Marais et Madeleine Sologne.

Jean Delannoy adapte également André Gide ("La symphonie pastorale", qui lui vaut un Grand prix au tout premier festival de Cannes, en 1946), Jean-Paul Sartre ("Les jeux sont faits", 1947), ou encore Madame de La Fayette ("La Princesse de Clèves", 1961). Ses acteurs fétiches sont alors Michèle Morgan, Jean Marais, Jean Gabin ou Gina Lollobridgida.

Jean Delannoy occupe dès cette époque des postes stratégiques, honorifiques ou officiels du cinéma français, notamment la présidence de l'Association des auteurs de films (1965-67), de l'IDHEC (école de cinéma) en 1973 ou du syndicat national des auteurs et des compositeurs (1976-81).

Primé à Cannes, Venise et Berlin, le cinéaste est passé des personnages historiques, genre "Marie-Antoinette", à "Maigret tend un piège", pour terminer sur des films d'inspiration religieuse, dont "Marie de Nazareth" en 1995.

Auteur méticuleux de plus d'un trentaine de films, il est chahuté dans les années 1950 par les cinéastes de la Nouvelle Vague (Godard, Truffaut...) qui lui reprochent son académisme d'habile technicien.

Jean Delannoy, qui avait intitulé ses mémoires "Aux Yeux du souvenir", titre de l'un de ses films, était commandeur des Arts et lettres, grand officier de la Légion d'honneur et grand croix de l'ordre national du mérite.

Première publication : 19/06/2008

Comments

COMMENTAIRE(S)