Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Les frondeurs du PS ne sont pas à La Rochelle "pour rompre"

    En savoir plus

  • UE : Le Polonais Tusk président du Conseil, l'Italienne Mogherini chef de la diplomatie

    En savoir plus

  • Golan : sauvetage d’une partie des casques bleus philippins

    En savoir plus

  • Nouvelle peine de prison à vie pour le guide suprême des Frères musulmans

    En savoir plus

  • Judo : Teddy Riner décroche un 7e titre de champion du monde

    En savoir plus

  • Selon Pretoria, le Lesotho est en proie à un "coup d'État"

    En savoir plus

  • Taubira "assume les conséquences" de sa présence chez les frondeurs du PS

    En savoir plus

  • Un cargo ukrainien s'écrase dans le sud de l'Algérie

    En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Ukraine : l'UE se réunit à Bruxelles pour répondre à la Russie

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

Le cinéaste Jean Delannoy décède à 100 ans

Dernière modification : 19/06/2008

Jean Delannoy est décédé à l'âge de 100 ans mercredi. Ce cinéaste français avait remporté le premier Grand prix du Festival de Cannes en 1946 avec "La symphonie pastorale". Son dernier film, "Marie de Nazareth", remonte à 1995.

Le réalisateur Jean Delannoy, décédé mercredi à l'âge de 100 ans, était un solide artisan du cinéma français d'après-guerre, réputé pour ses adaptations littéraires et ses films historiques.

Né le 12 janvier 1908 à Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis), Jean Delannoy exerce plusieurs professions avant de se lancer dans le cinéma, en 1930. Décorateur, acteur, monteur et finalement réalisateur, il acquiert une remarquable maîtrise technique, repérable dès son premier film, "Paris-Deauville" (1933).

Amateur de littérature, il accède à une large notoriété en collaborant avec le poète Jean Cocteau pour la réalisation de "L'éternel retour" (1943), adaptation du mythe de Tristan et Yseult incarnée par Jean Marais et Madeleine Sologne.

Jean Delannoy adapte également André Gide ("La symphonie pastorale", qui lui vaut un Grand prix au tout premier festival de Cannes, en 1946), Jean-Paul Sartre ("Les jeux sont faits", 1947), ou encore Madame de La Fayette ("La Princesse de Clèves", 1961). Ses acteurs fétiches sont alors Michèle Morgan, Jean Marais, Jean Gabin ou Gina Lollobridgida.

Jean Delannoy occupe dès cette époque des postes stratégiques, honorifiques ou officiels du cinéma français, notamment la présidence de l'Association des auteurs de films (1965-67), de l'IDHEC (école de cinéma) en 1973 ou du syndicat national des auteurs et des compositeurs (1976-81).

Primé à Cannes, Venise et Berlin, le cinéaste est passé des personnages historiques, genre "Marie-Antoinette", à "Maigret tend un piège", pour terminer sur des films d'inspiration religieuse, dont "Marie de Nazareth" en 1995.

Auteur méticuleux de plus d'un trentaine de films, il est chahuté dans les années 1950 par les cinéastes de la Nouvelle Vague (Godard, Truffaut...) qui lui reprochent son académisme d'habile technicien.

Jean Delannoy, qui avait intitulé ses mémoires "Aux Yeux du souvenir", titre de l'un de ses films, était commandeur des Arts et lettres, grand officier de la Légion d'honneur et grand croix de l'ordre national du mérite.

Première publication : 19/06/2008

COMMENTAIRE(S)