Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d'Ivoire : l'eau coule à nouveau des robinets à Bouaké

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Élections anticipées en Turquie : Erdogan est-il toujours l'homme fort du pays ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Devenir Français, mode d'emploi

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

À la découverte du sanctuaire Pélagos en Méditerranée

En savoir plus

TECH 24

Handigamer : le jeu vidéo pour tous

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidence Macron : l'avalanche de réformes

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Métamorphoses du monde : le multilatéralisme menacé

En savoir plus

FOCUS

Footballers binationaux : le choix du drapeau

En savoir plus

#ActuElles

Roxanne Varza : "C’est le moment pour les femmes de s’investir dans le numérique"

En savoir plus

Lagarde pour une meilleure gouvernance mondiale

Dernière modification : 22/06/2008

La ministre française de l'Economie Christine Lagarde rappelle, dans une interview à la BBC, la nécessité pour les marchés financiers de proposer une meilleure gouvernance mondiale. Elle a notamment évoqué le cas du marché pétrolier.

La ministre française de l'Economie Christine Lagarde a déclaré dans une interview diffusée jeudi par la BBC qu'une meilleure gouvernance internationale était nécessaire pour les marchés financiers.

S'exprimant en anglais dans une interview enregistrée mercredi, Mme Lagarde a estimé que les difficultés économiques mondiales attendent des "solutions régionales". Selon la ministre, une "meilleure gouvernance internationale en matière de marché financiers" est nécessaire.

"Cela pourrait très bien être le cas concernant le pétrole -- un consensus et des solutions bien étudiées seront nécessaires entre les pays producteurs et les pays consommateurs", a-t-elle dit.

Mme Lagarde s'exprimait peu avant la conférence pétrolière, qui se tiendra dimanche à Djeddah en Arabie saoudite. Les pays consommateurs confrontés au "troisième choc pétrolier" espèrent amorcer à Djeddah un dialogue constructif avec les producteurs, et attendent de l'Arabie saoudite une hausse de production en gage de sa bonne volonté.
 

Première publication : 20/06/2008