Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Mevlüt Cavusoglu : "L'opération turque en Syrie pourrait viser Manbij"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Féminisme: "On peut le faire !"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

"La Tunisie n’aurait pas dû être sur la liste noire des paradis fiscaux"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les djihadistes sont des traîtres à la nation"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Un ministère et une journée pour lutter contre la solitude

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

La Tunisie retirée de la liste noire de l'Union européenne sur l'évasion fiscale

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

En direct de Davos - Bertrand Badré : "L'heure est à l'optimisme, c'est là qu'il faut commencer à être prudent"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Julien Dray : "Nous travaillons pour les GAFA, nous devons donc être rémunérés"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Julien Dray : "Inutile de se déclarer candidat avant le congrès, ce n'est pas un casting"

En savoir plus

Lagarde pour une meilleure gouvernance mondiale

Dernière modification : 22/06/2008

La ministre française de l'Economie Christine Lagarde rappelle, dans une interview à la BBC, la nécessité pour les marchés financiers de proposer une meilleure gouvernance mondiale. Elle a notamment évoqué le cas du marché pétrolier.

La ministre française de l'Economie Christine Lagarde a déclaré dans une interview diffusée jeudi par la BBC qu'une meilleure gouvernance internationale était nécessaire pour les marchés financiers.

S'exprimant en anglais dans une interview enregistrée mercredi, Mme Lagarde a estimé que les difficultés économiques mondiales attendent des "solutions régionales". Selon la ministre, une "meilleure gouvernance internationale en matière de marché financiers" est nécessaire.

"Cela pourrait très bien être le cas concernant le pétrole -- un consensus et des solutions bien étudiées seront nécessaires entre les pays producteurs et les pays consommateurs", a-t-elle dit.

Mme Lagarde s'exprimait peu avant la conférence pétrolière, qui se tiendra dimanche à Djeddah en Arabie saoudite. Les pays consommateurs confrontés au "troisième choc pétrolier" espèrent amorcer à Djeddah un dialogue constructif avec les producteurs, et attendent de l'Arabie saoudite une hausse de production en gage de sa bonne volonté.
 

Première publication : 20/06/2008

COMMENTAIRE(S)