Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Au Ghana, la présidentielle s’annonce serrée

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Premier contact", les extra-terrestres ont la parole

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le japonais SoftBank veut investir 50 milliards aux Etats-Unis

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Angel Merkel, la stabilité dans la tourmente ?"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La France, championne des inégalités scolaires"

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Alep : la guerre vue à travers les tweets d'une enfant

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Cazeneuve, ce "frère"

En savoir plus

LE DÉBAT

Manuel Valls quitte Matignon : dernier remaniement en France

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Rebsamen : "Un président sortant ne doit pas se soumettre à une primaire"

En savoir plus

Lagarde pour une meilleure gouvernance mondiale

Dernière modification : 22/06/2008

La ministre française de l'Economie Christine Lagarde rappelle, dans une interview à la BBC, la nécessité pour les marchés financiers de proposer une meilleure gouvernance mondiale. Elle a notamment évoqué le cas du marché pétrolier.

La ministre française de l'Economie Christine Lagarde a déclaré dans une interview diffusée jeudi par la BBC qu'une meilleure gouvernance internationale était nécessaire pour les marchés financiers.

S'exprimant en anglais dans une interview enregistrée mercredi, Mme Lagarde a estimé que les difficultés économiques mondiales attendent des "solutions régionales". Selon la ministre, une "meilleure gouvernance internationale en matière de marché financiers" est nécessaire.

"Cela pourrait très bien être le cas concernant le pétrole -- un consensus et des solutions bien étudiées seront nécessaires entre les pays producteurs et les pays consommateurs", a-t-elle dit.

Mme Lagarde s'exprimait peu avant la conférence pétrolière, qui se tiendra dimanche à Djeddah en Arabie saoudite. Les pays consommateurs confrontés au "troisième choc pétrolier" espèrent amorcer à Djeddah un dialogue constructif avec les producteurs, et attendent de l'Arabie saoudite une hausse de production en gage de sa bonne volonté.
 

Première publication : 20/06/2008

COMMENTAIRE(S)