Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Israël : des selfies dans les abris anti-bombes

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Une mini tournée africaine pour François Hollande

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

14 juillet : célébrations nationales et centenaire de la Grande Guerre

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Lamberto Zannier, secrétaire général de l'OSCE

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Santé : l'Europe perturbée par des substances toxiques

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Raid Fahmi, ex-ministre irakien des Sciences et Technologies

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Crimes de guerre"

En savoir plus

MODE

La haute couture, de l’art au business

En savoir plus

  • Le défilé du 14-Juillet marqué par le centenaire de la Grande Guerre

    En savoir plus

  • Poursuite des raids israéliens à Gaza, les offres de médiation se multiplient

    En savoir plus

  • En images : les meilleurs moments du Mondial

    En savoir plus

  • À Nice, les rassemblements pro-palestiniens interdits par la préfecture

    En savoir plus

  • Chine : des enfants-ouvriers dans l'usine d'un fournisseur de Samsung

    En savoir plus

  • La banque Citigroup paiera sept milliards de dollars pour éviter un procès

    En savoir plus

  • Scènes de liesse à Berlin, tristesse et violences à Buenos Aires

    En savoir plus

  • À Paris, un rassemblement pro-palestinien entaché de heurts

    En savoir plus

  • Le Costa Concordia flotte de nouveau

    En savoir plus

  • Mondial-2014 : le Français Paul Pogba élu meilleur jeune joueur

    En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

Quatre cadres français d'Areva enlevés au Niger

©

Dernière modification : 23/06/2008

Des rebelles touaregs détiennent des salariés du groupe français Areva, enlevés dans une mine d'uranium du nord du Niger. Selon les rebelles, les otages vont être libérés avec "un message" au gouvernement. (Récit: France 2)

Les quatre Français enlevés au Niger où ils travaillent pour le groupe nucléaire français Areva seront libérés "avec un message" pour Areva afin de "faire pression" sur Niamey, a déclaré dimanche à l'AFP la rébellion touareg du Mouvement des Nigériens pour la justice (MNJ).
   
"Nous voulons faire passer le message au gouvernement (nigérien) qu'il est impossible de faire quoi ce soit en matière de prospection et d'exploitation avant la résolution des problèmes dans le nord du pays", a expliqué le chef du MNJ, Agali Alambo, joint de Lagos.
   
"Nous ne sommes pas contre Areva, ni contre aucune autre compagnie étrangère, mais nous voulons adresser un message à Areva et au gouvernement français pour qu'ils fassent pression sur le gouvernement" nigérien afin de résoudre la crise touareg, a-t-il ajouté.
   
Depuis début 2007, les autorités nigériennes sont confrontées aux actions du MNJ qui réclame une plus grande part pour les populations locales et le développement de leur région des bénéfices tirés de l'uranium, extrait dans le nord du pays et dont le Niger est troisième producteur mondial.
   
Areva, numéro un mondial du nucléaire civil et premier employeur privé du Niger, exploite depuis quarante ans deux gisements au Niger, l'un à ciel ouvert à Arlit (nord) et l'autre souterrain à Akokan, près d'Arlit, qui ont produit en 2006 près de 2.260 tonnes d'uranium.
   
Selon le chef du MNJ, les quatre employés d'Areva, dont les identités n'ont pas été révélées, ont été enlevés "sans un coup de feu et en pleine ville d'Arlit (la "capitale" de l'uranium) alors qu'ils faisaient un jogging".
   
"Ils sont en bonne santé et sont arrivés à notre camp. Nous ne demandons rien pour leur libération, il n'y aura pas de négociation", a-t-il précisé.
   
Agali Alambo, qui devait rencontrer les quatre otages, n'exclut pas qu'ils  soient libérés rapidement, "peut-être ce soir", soit dimanche soir, via des contacts avec le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) ou l'ambassade de France à Niamey.
   
"Ils rentreront chez eux sans aucun problème avec notre message", a-t-il assuré.
   
A la mi-janvier 2008, le Niger et Areva avaient scellé à Niamey un partenariat sur l'exploitation et l'achat de l'uranium, mettant un terme à près de huit mois de crise engendrée par un présumé soutien du numéro un mondial du nucléaire civil à une rébellion touareg. Areva avait affirmé fin janvier "n'être l'ennemi de personne".

Première publication : 22/06/2008

Comments

COMMENTAIRE(S)