Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au Paris-SG

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

Le recyclage des téléphones portables en débat à Bali

Dernière modification : 23/06/2008

Le sort des téléphones portables en fin de vie était au cœur des débats lundi en Indonésie, lors de la réunion annuelle des parties à la Convention de Bâle de 1992 sur les déchets dangereux.

La question du recyclage des téléphones portables en fin de vie sera au centre des débats de la Convention de Bâle sur les déchets dangereux, dont la réunion annuelle s'est ouverte lundi en Indonésie, a annoncé l'organisation.

"La réunion de Bali va envisager l'adoption de nouvelles directives techniques pour une gestion respectueuse de l'environnement des téléphones cellulaires usagés ou en fin de vie", a indiqué dans un communiqué l'organisation.

"L'utilisation de téléphones portables a crû de façon exponentielle depuis les premiers utilisateurs dans les années 1970, pour atteindre 1,76 milliard (d'unités) en 2004 et plus de 3 milliards en avril 2008. Tôt ou tard ces téléphones seront mis au rebut, dans leur entier ou en pièces détachées", a-t-elle ajouté.

Plus largement, les experts de la Convention de Bâle entendent lancer à Bali un Partenariat pour agir sur les équipements informatiques (PACE) visant à une meilleure gestion des déchets issus des ordinateurs.

Ils ont également prévu de discuter de la question du démantèlement des vieux navires. L'objectif est d'aboutir à un accord "clarifiant les conditions légales pour envoyer à la ferraille des navires obsolètes".

Le ministre indonésien de l'environnement, Rachmat Witoelar, a ouvert la conférence de cinq jours.

"En raison de sa nature d'archipel, avec le deuxième plus long rivage côtier du monde, l'Indonésie est vulnérable au trafic transfrontalier illégal de déchets toxiques", a-t-il déclaré.

La Convention de Bâle "pour le contrôle des mouvements transfrontières des déchets dangereux", entrée en vigueur en 1992, pose le principe que chaque pays est responsable de la gestion de ses propres déchets et conditionne leur exportation à l'accord préalable de l'Etat destinataire.

Sa réunion annuelle s'est ouverte dans la péninsule de Nusa Dua à Bali, où s'était tenue en décembre 2007 une conférence de l'ONU sur les changements climatiques.

Première publication : 23/06/2008

COMMENTAIRE(S)