Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

kenya : Kenyatta et Odinga appellent au calme a 6 jours du scrutin

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"Où est Santiago Maldonado ?"

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Chine : Xi Jinping, nouveau Mao ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Harcèlement sexuel, la parole se libère sur la toile.

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Bafel Talabani : le référendum au Kurdistan était une "erreur colossale"

En savoir plus

TECH 24

Holo-Math : ils vont vous faire aimer les mathématiques

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

"Flat tax" : révolution fiscale ou cadeau au riches ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Macronisme : la théorie des "premiers de cordée"

En savoir plus

FOCUS

Au Japon, l'impact social mitigé des "Abenomics"

En savoir plus

L'Europe lève officiellement ses sanctions contre Cuba

Dernière modification : 24/06/2008

C'est officiel, l'Union européenne lève aujourd'hui ses sanctions contre Cuba. Jeudi, les ministres des Affaires étrangères européens s'étaient accordés sur la levée de ces sanctions pour encourager la démocratisation du pays.

L'Union européenne (UE) a officiellement levé lundi les sanctions qu'elles maintenait encore contre Cuba, après avoir réglé un ultime problème de procédure avec la Suède qui avait retardé la décision, a indiqué la présidence slovène de l'UE.
   
"Les difficultés apparues dans la journée ont été réglées, la décision a été adoptée", a précisé un porte-parole slovène.
   
Jeudi, lors du sommet européen de Bruxelles, les ministres des Affaires étrangères des pays de l'UE s'étaient mis d'accord pour lever ces sanctions --adoptées en 2003, puis suspendues deux ans plus tard-- en posant toutefois un certain nombre de conditions.
   
La décision devait être entérinée formellement lundi lors d'une réunion de ministres européens de l'Agriculture à Luxembourg.
   
Mais la délégation suédoise a fait valoir au dernier moment une réserve après avoir constaté qu'une annexe contenant les conditions attachées à la levée des sanctions, telles que le réexamen de la politique de l'UE à l'égard de Cuba chaque année, avait été oubliée dans les documents.
   
"C'était une mauvaise version du texte qui se discutait, une version ancienne et personne ne l'a remarqué sauf la Suède", a indiqué une porte-parole du ministère suédois des Affaires étrangères.
   
La Suède a fait partie des pays ayant beaucoup insisté pour assortir de conditions la levée des sanctions et ne pouvait donc donner son feu vert sans disposer du document concerné, a fait valoir cette source suédoise.
   
 

Première publication : 24/06/2008

COMMENTAIRE(S)