Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Grand oral de Manuel Valls : confiance renouvelée mais majorité fragilisée ?

En savoir plus

DÉBAT

Immigration clandestine : l'Europe impuissante ?

En savoir plus

FOCUS

Immigration en Méditerranée : prêts à risquer leur vie pour rejoindre l’Europe

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Margaret Atwood, la reine du roman d’anticipation est de retour !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Vote de confiance : Manuel Valls sera-t-il soutenu par sa majorité ?

En savoir plus

TECH 24

Apple, IFA, cours de code : c'est la rentrée high-tech !

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

SUR LE NET

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco s'impose, le Real cartonne

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak et en Syrie ?

    En savoir plus

  • Au moins 67 Sud-Africains tués dans l'effondrement d'un immeuble à Lagos

    En savoir plus

  • Un obus tiré de Gaza vers Israël, le premier depuis la trêve

    En savoir plus

  • Les étrangers désormais interdits de travail au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • Didier Guillaume : "Le Medef se comporte très mal"

    En savoir plus

  • L’inavouable alliance des États-Unis et de l’Iran contre l’EI

    En savoir plus

  • Exposition : Niki de Saint Phalle, une sacrée nana, au Grand Palais

    En savoir plus

  • Air France : la grève se durcit, les négociations "bloquées"

    En savoir plus

  • Yannick Agnel, la fin du rêve américain

    En savoir plus

  • Deux branches d’Al-Qaïda appellent les jihadistes à s’unir contre la coalition anti-EI

    En savoir plus

  • Nouvel appel des musulmans de France contre l’EI

    En savoir plus

Olmert et Moubarak discutent de la trêve à Gaza

Dernière modification : 24/06/2008

Les dirigeants israélien et égyptien, Ehoud Olmert et Hosni Moubarak, se rencontrent aujourd'hui en Egypte pour évoquer un échange de prisonniers entre le Hamas et Israël afin de renforcer la fragile trêve décrétée à Gaza.

Le président égyptien Hosni Moubarak et le Premier ministre israélien Ehud Olmert s'entretiennent mardi à Charm el-Cheikh (Egypte) de la fragile trêve à Gaza et des efforts du Caire en vue de favoriser un échange de prisonniers entre le Hamas et Israël.
   
La rencontre entre les deux dirigeants avait été annoncée par le bureau de M. Olmert quelques heures après l'entrée en vigueur jeudi dernier du cessez-le-feu dans la bande de Gaza, conclu à la faveur d'une médiation égyptienne.
   
Depuis, aucun accroc à cette trêve n'a été signalé. Outre l'arrêt des tirs de roquettes palestiniennes contre Israël et des attaques israéliennes dans la bande de Gaza, l'accord prévoit un allègement progressif du blocus imposé par l'Etat hébreu au territoire.
   
MM. Moubarak et Olmert "discuteront de la situation à Gaza, où l'Egypte a joué un rôle crucial pour parvenir au calme. C'est une situation fragile et nous voulons discuter d'où cela nous mène", a affirmé le porte-parole de M. Olmert, Mark Regev.
   
Le cessez-le-feu a valu de vives critiques à M. Olmert en Israël, l'accord n'ayant pas été conditionné à la libération du soldat israélien Gilad Shalit, capturé en juin 2006 par un commando palestinien à la lisière de la bande de Gaza.
   
"La question de Gilad Shalit va être abordée. Les deux Etats ont un intérêt commun à mettre cette question derrière nous. En fin de compte, nous voulons savoir la situation à Gaza stabilisée", a ajouté M. Regev.
   
Il est aussi prévu qu'Ofer Dekel, le représentant spécial de M. Olmert chargé du dossier des prisonniers, se rende en Egypte mardi pour de nouvelles discussions avec le chef des renseignements égyptiens Omar Souleimane, l'homme-clé de la médiation entre Israël et le Hamas islamiste, maître de Gaza.
   
"Israël sait qu'il devra payer un prix élevé pour la libération de Shalit et relâcher beaucoup de terroristes palestiniens", a affirmé un haut responsable de la Défense israélienne sous le couvert de l'anonymat.
   
Le père du caporal Shalit a demandé à la Cour suprême israélienne de maintenir le blocus de la bande de Gaza tant que les négociations en vue de la libération de son fils n'auront pas avancé, mais cette demande a été rejetée.
 

Première publication : 24/06/2008

COMMENTAIRE(S)