Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le gouvernement israélien utilise la mort de James Foley pour sa communication

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

  • 2e Division blindée : "Nous étions des frères"

    En savoir plus

  • Le convoi russe atteint Lougansk malgré les protestations occidentales

    En savoir plus

  • Quelles options pour l’administration Obama contre l’EI en Syrie ?

    En savoir plus

  • Ahmet Davutoglu, l'homme qui ne fait aucune ombre à Erdogan

    En savoir plus

  • Vidéo : après la reprise du barrage de Mossoul, les Kurdes déminent la zone

    En savoir plus

  • Doublé historique des Français au 100 m libre, Manaudou décroche l'or

    En savoir plus

  • Un nouveau gouvernement de large ouverture formé en Centrafrique

    En savoir plus

  • Irak : près de 70 morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le Hamas exécute des "collaborateurs" présumés d'Israël à Gaza

    En savoir plus

  • Yémen : "Si la transition est abandonnée, alors le pays se disloquera"

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

Quatre Américains tués dans un attentat en Irak

Dernière modification : 24/06/2008

Un attentat visant un conseil local à Sadr City, le fief de l'armée du Mehdi dirigée par l'imam chiite Moqtada Sadr, a tué six Irakiens et quatre Américains, dont deux fonctionnaires civils.

BAGDAD - Un attentat à la bombe a fait dix morts dont quatre Américains mardi en pleine réunion d'un conseil local à Sadr City, bastion des fidèles de l'imam chiite Moktada Sadr dans l'est de Bagdad, rapportent les autorités.

 

Les six autres personnes décédées sont de nationalité irakienne, a précisé la police, qui fait aussi état de 10 Irakiens blessés.


L'armée américaine a imputé l'attaque à des "groupes spéciaux", qualification qu'elle emploie pour désigner les combattants dissidents de l'armée du Mehdi de Moktada Sadr.


Selon l'ambassade des Etats-Unis, un des civils américains tués travaillait pour le département d'Etat et l'autre pour le département de la Défense. Leux deux autres Américains tués sont des militaires.


La police irakienne estime que l'attentat est l'oeuvre d'un kamikaze alors que l'armée américaine a dit avoir arrêté un suspect prenant la fuite avec des traces d'explosifs sur lui.

Un membre du conseil de Sadr City, Mahmoud al Zamili, a précisé que l'explosion s'était produite à l'intérieur du bureau du directeur adjoint du conseil, qui figure parmi les blessés d'après la police.


La présence d'Américains sur les lieux peut s'expliquer par le fait que beaucoup d'employés du gouvernement de Washington travaillent en coordination avec les autorités locales pour tenter d'améliorer la gestion des affaires publiques et restaurer les services indispensables après cinq ans de guerre.

 

Le gouvernement irakien a insisté sur l'importance de rétablir ces services au plus vite à Sadr City, en profitant de la trêve instaurée en mai entre les forces irakiennes et américaines et les miliciens sadristes, afin de contrer les efforts des partisans de l'imam, qui fournissent déjà de la nourriture et d'autres marchandises à la population.


Ce gigantesque bidonville abrite quelque deux millions d'habitants.

Première publication : 24/06/2008

COMMENTAIRE(S)