Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

kenya : Kenyatta et Odinga appellent au calme a 6 jours du scrutin

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"Où est Santiago Maldonado ?"

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Chine : Xi Jinping, nouveau Mao ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Harcèlement sexuel, la parole se libère sur la toile.

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Bafel Talabani : le référendum au Kurdistan était une "erreur colossale"

En savoir plus

TECH 24

Holo-Math : ils vont vous faire aimer les mathématiques

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

"Flat tax" : révolution fiscale ou cadeau au riches ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Macronisme : la théorie des "premiers de cordée"

En savoir plus

FOCUS

Au Japon, l'impact social mitigé des "Abenomics"

En savoir plus

Une conférence pour soutenir la police en Cisjordanie

Dernière modification : 24/06/2008

Les représentants d'une quarantaine de pays se réunissent à Berlin pour aider la police et la justice dans les territoires palestiniens. Deux éléments fondamentaux à la formation d'un Etat palestinien. (Récit : P. Godart)

Berlin accueille mardi une conférence internationale pour soutenir la police et la justice dans les territoires palestiniens, un élément clé dans la construction d'un futur Etat.
   
Le quartette international pour le Proche-Orient (USA, UE, Russie et ONU) se réunira en marge de cette conférence, et les chefs des négociateurs palestiniens et israéliens, Ahmad Qoreï et Tzipi Livni, devaient se rencontrer en présence de la secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice, a indiqué lundi un responsable palestinien.
   
Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov, le secrétaire général de la Ligue Arabe Amr Moussa, le diplomate en chef de l'UE Javier Solana et l'ancien Premier ministre britannique Tony Blair qui représente le quartette devaient être aussi présents à Berlin.
   
Au total une quarantaine de pays ont été invités à cette rencontre d'un jour pour approuver une série de programmes concrets pour aider la police palestinienne en Cisjordanie qui manque à peu près de tout.
   
La conférence n'abordera pas la situation dans la bande de Gaza, avec son 1,5 million d'habitants, contrôlée depuis un an par le mouvement islamique Hamas. L'Occident refuse de parler au Hamas tant qu'il ne reconnaîtra pas Israël et ne renoncera pas à la violence.
   
L'UE entend étendre au secteur judiciaire sa mission de formation de la police dans les territoires palestiniens.
   
"Une vingtaine de magistrats, procureurs et experts judiciaires sont en cours de recrutement" pour rejoindre les 33 experts européens de la mission de police lancée en 2006 qui encadre en Cisjordanie quelque 6.900 policiers, a indiqué à Bruxelles l'envoyé spécial de l'UE pour le processus de paix au Moyen-Orient, Marc Otte.
   
Le chef de la mission, le Britannique Colin Smith, a annoncé que les pays donateurs réuniraient un total de 187 millions de dollars (121 millions d'euros) pour une série de projets précis.
   
Le financement devrait provenir des plus de 7 milliards de dollars promis lors d'une conférence des donateurs à Paris en décembre dernier.
   
 

Première publication : 24/06/2008

COMMENTAIRE(S)