Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • Les civils fuient leurs habitations dans le nord de la bande de Gaza

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

Croix-Rouge : le sida en Afrique est une "catastrophe"

©

Dernière modification : 26/06/2008

L'épidémie de sida dans le sud de l'Afrique, qui concentre les deux tiers des séropositifs au monde, doit être considérée comme une "catastrophe", au même titre que les famines, déclare la Croix-Rouge.

L'épidémie de sida dans le sud de l'Afrique est si grave qu'elle doit être considérée comme une catastrophe, à l'instar des inondations ou des famines, selon une étude de la Fédération internationale de la Croix-Rouge publiée jeudi.
  
Dans son rapport annuel sur "les catastrophes dans le monde", l'organisation humanitaire assure que la définition de catastrophe par l'ONU s'applique "à l'évidence pleinement au VIH". L'ONU définit une catastrophe comme étant une "rupture grave du fonctionnement d'une société entraînant des pertes en vie humaine, matérielles ou environnementales dont l'ampleur excède les capacités de ladite société à y faire face".
  
A cette aune, le VIH constitue une véritable catastrophe pour l'Afrique sub-saharienne qui concentre environ les deux tiers des séropositifs au monde, souligne la Fédération de la Croix-Rouge.
  
22,5 millions de personnes vivent avec le virus dans le sud du continent africain. Cela signifie qu'au moins une personne sur dix est séropositive en Afrique du sud, au Zimbabwe, au Lesotho, au Malawi, au Mozambique, en Namibie, au Swaziland et en Zambie, relève le rapport.
  
Les effets de l'épidémie sont ressentis dans toute la société en raison de ses répercussions économiques et sociales.
  
"L'ampleur et la gravité de l'épidémie du VIH et du sida auraient pu être limitées, mais l'ignorance, l'opprobe, l'inaction politique, l'indifférence et la négligence ont entraîné des millions de décès", a dénoncé Mme Lindsay Knight en présentant le rapport dont elle est la rédactrice en chef.
  
"Dans de nombreux pays, l'épidémie se traduit par une diminution du nombre de travailleurs qualifiés, alors même qu'elle suscite une demande accrue de services de santé", relève le rapport.
  
Trois millions de séropositifs reçoivent une thérapie antirétrovirale dans les pays en développement, soit sept fois plus qu'il y a quatre ans, a indiqué l'Organisation mondiale de la santé (OMS) au début du mois.
  
Cependant les experts de la santé estiment que seulement 31% des 9,7 millions de personnes ayant besoin de thérapies rétrovirales y avaient accès à la fin 2007 dans les pays à revenu faible ou intermédiaire, selon un rapport commun de l'OMS, l'Onusida et le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef).

Première publication : 26/06/2008

Comments

COMMENTAIRE(S)