Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

REPORTERS

L’Écosse va-t-elle filer à l'anglaise ?

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

DÉBAT

Lutte contre les jihadistes : faut-il s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

  • L’Australie déjoue des meurtres projetés par l’État islamique

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : la presse britannique veut sauver l'Union

    En savoir plus

  • Ajax - PSG : Lucas reconnaît avoir fait "une erreur"

    En savoir plus

  • Une volontaire française de MSF contaminée par Ebola au Liberia

    En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Ebola : l'épidémie pourrait avoir un impact économique "catastrophique"

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

Croix-Rouge : le sida en Afrique est une "catastrophe"

Dernière modification : 26/06/2008

L'épidémie de sida dans le sud de l'Afrique, qui concentre les deux tiers des séropositifs au monde, doit être considérée comme une "catastrophe", au même titre que les famines, déclare la Croix-Rouge.

L'épidémie de sida dans le sud de l'Afrique est si grave qu'elle doit être considérée comme une catastrophe, à l'instar des inondations ou des famines, selon une étude de la Fédération internationale de la Croix-Rouge publiée jeudi.
  
Dans son rapport annuel sur "les catastrophes dans le monde", l'organisation humanitaire assure que la définition de catastrophe par l'ONU s'applique "à l'évidence pleinement au VIH". L'ONU définit une catastrophe comme étant une "rupture grave du fonctionnement d'une société entraînant des pertes en vie humaine, matérielles ou environnementales dont l'ampleur excède les capacités de ladite société à y faire face".
  
A cette aune, le VIH constitue une véritable catastrophe pour l'Afrique sub-saharienne qui concentre environ les deux tiers des séropositifs au monde, souligne la Fédération de la Croix-Rouge.
  
22,5 millions de personnes vivent avec le virus dans le sud du continent africain. Cela signifie qu'au moins une personne sur dix est séropositive en Afrique du sud, au Zimbabwe, au Lesotho, au Malawi, au Mozambique, en Namibie, au Swaziland et en Zambie, relève le rapport.
  
Les effets de l'épidémie sont ressentis dans toute la société en raison de ses répercussions économiques et sociales.
  
"L'ampleur et la gravité de l'épidémie du VIH et du sida auraient pu être limitées, mais l'ignorance, l'opprobe, l'inaction politique, l'indifférence et la négligence ont entraîné des millions de décès", a dénoncé Mme Lindsay Knight en présentant le rapport dont elle est la rédactrice en chef.
  
"Dans de nombreux pays, l'épidémie se traduit par une diminution du nombre de travailleurs qualifiés, alors même qu'elle suscite une demande accrue de services de santé", relève le rapport.
  
Trois millions de séropositifs reçoivent une thérapie antirétrovirale dans les pays en développement, soit sept fois plus qu'il y a quatre ans, a indiqué l'Organisation mondiale de la santé (OMS) au début du mois.
  
Cependant les experts de la santé estiment que seulement 31% des 9,7 millions de personnes ayant besoin de thérapies rétrovirales y avaient accès à la fin 2007 dans les pays à revenu faible ou intermédiaire, selon un rapport commun de l'OMS, l'Onusida et le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef).

Première publication : 26/06/2008

COMMENTAIRE(S)